AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

" La rencontre." Ft Askerna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
THRAELLAR
Rp's : 33
Arrival : 17/03/2018
Faceclaim : Imogen Poots
Métier : Esclave
Localisation : Alborg

MessageSujet: " La rencontre." Ft Askerna  Jeu 19 Juil - 2:49



Lauren featuring Askerna



" La rencontre."

Avais-je à peine eu mon maître que je l'avais déjà perdu pour me retrouver avec deux autres se trouvaient être mes maîtres dont l'un est le nouveau jarl.
Je me trouvais donc dans le hall depuis mon arrivé, l'esclave que je suis attendais donc les ordres. Je ne connaissais pas totalement l'endroit encore, alors je le connaîtrais sous les nouveaux ordres de ceux à qui j'appartiens. Mais au moins, je n'avais pas eu d'attache au premier trop rapidement !

Je soupire un peu, j'étais dans mon coin, j'attendais que l'on me dise quoi faire, je ne faisais rien pour le moment même si j'avais envie d'aller nettoyer la table et raviver les flammes ! Mon dieu, les servants négligeaient tant que cela les lieux ou c'est car il y a eut un combat que tout n'a pas été fait.
Je soupire de nouveau.

Je finis par attacher mes cheveux et rapidement, je vins raviver les flammes pour remettre de la chaleur en ces lieux puis débarrasse un peu la table en bois. Après ça,je repars à ma place et j'attends sagement après des ordres ou bien la venu de mes nouveaux maîtres, les nouvelles personnes que je sers.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: " La rencontre." Ft Askerna  Mar 7 Aoû - 4:15

La fermière et le corbeau
Askerna ft Lauren



Aucune lumière ne pénétrait cet endroit. La pénombre y régnait le jour comme la nuit. Les quelques flammes vacillantes dans l'antre rappelaient l'ambiance singulière des tavernes. Une forte odeur de houblon se dégageait des boiseries. Les vieilles draperies usée par le temps et tâchée par le vin s'effilochaient à raz le sol. Autour de la chaise d'Holgern, une collection de peaux de bestiaux recouvraient le sol, couvert et imprégné des victuailles des nombreux festins qui avaient eu lieu en cet endroit. Tout, même l'or, m'apparaissait terne, sale et hostile. L'âme de l'ancien jarl baignait les lieux. On pouvait encore entendre les bêlements de cette voix roque dont l'haleine putride portait ses invocations hargneuses.

Cet endroit devenait notre demeure, par principe et par droit, mais ici, je me sentais étrangère. Le dégout me prenait à la gorge accentuant les nausées qui me tiraillaient déjà le ventre. En cette heure matinale, j'observais dans le plus grand des silences cette fourmilière entrer en effervescence. Ces esclaves qui étaient maintenant les nôtres s'affairaient à leur tâche quotidienne sans même s'enquérir du destin tragique de leur défunt maître. Sur le feu crépitant, un gibier à la couenne déjà dorée attendait d'être découpé alors que de l'autre côté, trois jeunes femmes, à peine plus âgées qu'Asgeir s'afférait à mettre la table.

Tout ce qu'elles faisaient, tous ces gestes de mon quotidien me donnaient l'impression d'être inutile. Tyldr prenait cette place qu'il convoitait tant et alors que j'aurai dût me réjouir de ces luxes, je ne pouvais réprimer ce sentiment d'être inconfortablement délogé de mes habitudes. Je pouvais nourrir mes enfants. Je pouvais cuisiner, mettre cette table, laver ces couteaux, servir le repas... C'était ma place, en tant que femme, en tant que mère, on m'arrachait à cette responsabilité de veiller sur les miens. Réprimant ma frustration, j'essayais aussi bien que mal d'entrevoir nos lendemains en ces lieux. À quoi allait se résumer notre vie? Nous qui n'étions encore, il y a peu de temps, que de simples fermiers.

Mes pas me menaient au centre de ce lugubre endroit, je m'approchais du feu pour en sentir la chaleur réconfortante sur la paume de mes mains. Comme un animal sauvage et sans m'adresser, le moindre regarde, une fille dont la peau rappelait celle des morts vint déposer quelques buches sur les braises encore ardentes. À peine j'essayais de l'interpeler qu'elle retournait s'engouffrer dans l'ombre. Sans la brusquer, je l'interpelai.

"Attends..."

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
" La rencontre." Ft Askerna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILL OF GODS :: Sjaelland :: Skåne :: Grande Halle-