AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 27 Avr - 21:41

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Mes blessures étaient profondes, mon crâne et mon dos me faisait souffrir. La dizaine de jour que j’ai passé chez la guérisseuse du village m’ont bien remonté. Elle usa de nombreux cataplasmes avec différentes herbes, des runes furent inscrites sur ma peau et mes plaies furent recousues. Je suis à nouveaux capable de me déplacer sans que mon dos ne me gêne, je vais pouvoir quitter ce lieu. Mon épaule droite est encore handicapée, je ne peux m’en servir qu’avec beaucoup de précautions pour le moment. Mon combat avec cet ours géant m’a laissé pas mal de séquelles, de nouvelles cicatrices viennent orner ma peau. Bientôt un nouveau tatouage pour me rappeler cet événement.

Alors que je m’apprête à quitter la guérisseuse, je me sers de ma récompense pour lui offrir quelques pièces qu’elle accepte avec beaucoup de gentillesse, de bonté et un peu de gêne. Je repars avec le peu d’équipement qu’il me reste, ma hache, mon arc et j’emporte également la fourrure de mon ours que j’ai faite tanner et que je porte à présent comme manteau avec la tête de l’animal comme capuche. Dans un sac je ramène également le crâne énorme du monstre et ses griffes.

Je me dirige à présent en direction de la ferme de mes amis, Tyldr et Askerna. Je marche à une allure plus lente qu’à mon habitude, je prends le temps d’observer les gens qui s’adonnent à leurs tâches quotidiennes. Certains sont en train de vider le poisson du matin, certains sont en train de tanner des peaux, d’autres font leurs achats et d’autres s’attèlent à des taches artisanales. Je ne mettais jamais attardé sur la vie du village de cette façon, le fait d’avoir un pas plus léger m’a donné l’occasion de voire plus. Je me mets à la place de ces gens et je peux comprendre leurs attraits pour vivre en communauté comme ils le font. Le fait de faire partie d’un ensemble et d’avoir toujours tout à porter de main est plus facile que de devoir chasser où de se défendre seul. Pour autant je changerais pour rien au monde mon mode de vie. Certes j’apprécie être proche de mes amis et de temps en temps vivre à leurs côtés.

Le ciel est bleu, le soleil me caresse le visage, sa chaleur se fait sentir. Le printemps est là et il amène avec lui le réveil de la nature. De nombreuses espèces vont procréer et mettre bas, c’est pour ça que durant cette période je ralentis ma chasse et que je viens aider mes amis qui ont fort à faire à la ferme. Je tiens à ce que la faune puisse se reconstituer et la ferme à besoin de mains d’œuvres dans cette période de labour, de défrichement et de semence. A force de regarder les alentours je ne vois pas le temps s’écouler et me voilà devant la porte de la ferme. Mon manteau sur les épaules, ma tête masquée par mon couvre-chef je tambourine avec force et insistance de mon bras valide sur cette porte en bois robuste. La porte s’ouvre et je vois deux garnements qui se tiennent devant moi. Je me tiens sur toute ma hauteur et pousse un hurlement bestial de toutes mes forces. Les louveteaux se sauvent en courant, effrayés, à la recherche de leurs parents. Quelques minutes plus tard j’aperçois Askerna qui se dirige vers moi pendant que je me découvre hilare.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mer 9 Mai - 6:58

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna


Le grondement d'une bête et le cri des enfants m'arrachaient à mes occupations. À travers mon métier à tisser, j'aperçois l'ours s'élever et se braquer devant mes fils, surpris et terrifiés. Dès lors, je le reconnais, le héros dont tout le monde parle arborant fièrement son trophée sur ses épaules. Si l'ainée, Asgeir, le démasque en premier, je vois son jeune frère disparaitre derrière un pan de rideau. Mon regard est amusé et mon coeur heureux de revoir ce vieil ami. De suite, j'abandonnais mon travail et venais à lui, Skeggi, mon frère d'armes, se portait mieux que les rumeurs débitants son état. Je l'accueillais d'un sourire chaleureux et l'enlaçais avec affection. Mon coeur débattant de joie, j'inspire une bouffée de cet odeur de braise fraiche qui imprègne les vêtements du vagabond.

"Je me demandais quand tu nous ferais l'honneur de ta présence Stigand, nous avons eu vent de tes derniers exploits!"

Lui soulignais-je avant de l'inviter d'un geste de la main à s'avancer. Debout, bien vivant, difficile de croire qu'il ait pu frôler la mort il y a si peu de temps. Aux dernières nouvelles, son combat avec le grand mammifère l'avait lourdement blessé. Impossible de ne pas être impressionné par cette peau d'ours. Jamais je n'en avais vu de si près et encore moins, n'avais-je déjà eu la chance de toucher l'une de ces féroces bêtes. La curiosité d'Asgeir le pousse à y toucher, il tâte le pan de la robe, devinent les pattes et ses yeux reluquent l'immense crâne qui sert de capuchon à notre invité.

"Viens, je te sers à manger et à boire..."

Je n'attendais pas de réponse et m'empressais de lui servir un gouter et de l'eau fraîche. Rien d'extravagant, du pain, du fromage, un bouillon de volaille chaud ainsi qu'un peu de beurre pour tartiner sa mie.

"Tyldr est au champ, il devrait bientôt être parmi nous!"


L'avisais-je, prenant ma place à la table. Mon mari ne manquait jamais un repas et encore moins s'il avait labouré la terre toute l'avant-midi. Derrière nous, une petite voix s'élève, Styrbjorn, mine de rien, revient vers nous, vêtu de sa tunique uniquement, l'attirail au gré du vent, il m'annonce avec une moue défaite qu'il a souillé son pantalon. Encore hésitant, il n'ose pas s'approcher de nous, de cette fourrure qui donne presque l'impression d'être vivante. Il calcule le risque et jauge Skeggi, prêt à fuir au moindre mouvement. Je pince les lèvres, me retient de me moquer, il a déjà assez de son frère qui le nargue inlassablement. Encore heureux que Tyldr ne soit pas là pour le couvrir de ridicule.

"Tu l'as tué, toi-même, avec tes mains nues?»


Demandait le petit blond au regard azuré d'une voix encore hésitante. La curiosité est plus forte que la peur et toute, nous tournons vers le nomade, avide d'entendre sa version de ce récit qui alimente les cancans du village.




made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Sam 12 Mai - 0:37

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Cette femme que je connais depuis de nombreuses années maintenant s’avance vers moi. Un splendide sourire orne son visage, celui-ci est lumineux, c’est un petit soleil qui rayonne dans la pièce. Elle m’accueil à bras ouverts et m’enlace, je lui rends cette marque d’affection avec grand plaisir, ma famille m’avait manqué, j’espère ne pas les avoir trop inquiété.
Askerna m’invite à m’avancer dans la pièce, la peau de la bête est au centre des regards, je lui laisse la possibilité de caresser et d’observer cette peau extraordinaire. Le petit Asgeir, une fois la frayeur disparue s’avance vers moi pour à son tour tâter la peau de l’animal et se rendre compte de la taille de celle-ci, c’est alors que sa mère m’invite à m’installer à table et me sert une collation appétissante, je n’ai mangé depuis mon retour de la forêt que du bouillon de légumes coupé et recoupé à l’eau chez la guérisseuse. Le fait de remanger du solide me réchauffe le cœur. Je remercie mon amie et lui demande où peut bien être passé mon frère, elle me répond qu’il est aux champs et qu’il ne tardera pas à rentrer.
Depuis un coin de la pièce le petit Styrbjorn s’avance à pas de loup, les fesses à l’air, il confie à sa mère s’être lâché dans son pantalon. J’y suis peut être allé un peu fort, ils sont encore bien jeune. Je le vois s’approcher doucement, hésitant, prêt à fuir à tout instant. Son manège me fais sourire, je remarque qu’Askerna se retiens de rire, je limite donc pour ne pas offusquer le petit homme.

" Tu l'as tué, toi-même, avec tes mains nues? " me demande-t-il alors

Je retire ma peau et lui la tend pour qu’il puisse la toucher à son tour.

"  Non, pas avec mes mains mais avec ma lance, toutes mes autres armes ont échoués façe au monstre ! vois-tu ces pattes petit ? C’est lui qui a bien failli me tuer à mains nues "  

Je montre mon épaule à l’assemblée captivé par mon récit, j’explique comment l’ours c’est défendu et comment moi qui suis pourtant un grand chasseur j’ai failli trépasser. Comment cette forêt a failli voir mon cadavre pourrir parmi les tonnes de corps qui recouvraient déjà le sol. Et comment j’explique aux enfants à quel point il est important de suivre un entrainement rigoureux et d’être toujours sur leurs gardes pour qu’un jour eux aussi puissent combattre de tels monstres, qu’il faudrait un jour qu’ils défendent leurs vies et celles de ceux qu’ils aiment.

Mon histoire raconté je demande à Asgeir de m’apporter le sac que j’ai laissé dehors devant la porte à l’extérieur. Il me l’apporte ne me demandant ce qu’il y a dedans le sachant pertinemment car je me doute qu’il a jeté un coup d’œil à l’intérieur.

"  Je voulais attendre que ton mari soit là mais je ne suis pas assez patient, j’ai un cadeau pour vous "

Je plonge la main dans le sac, regarde Askerna droit dans les yeux et je sors le crâne énorme et blanchit de l’ours, celui-ci possède encore toute ses dents. Une puissance  et une force se dégage de ce crâne, je le tends à ma sœur d’arme.

"  Ce crâne est pour vous, je veux vous remercier de toutes ces années où vous avez été là pour moi, où vous vous êtes occupés de moi. Sache que ce crâne est unique par sa taille et la bête qui en était la précédente propriétaire avait quelque chose de Divin. En te l’offrant j’espère t’offrir la protection des Dieux à toi, ton mari et tous ceux qui vivent sous ce toit "  

Je me retourne vers les petits guerriers et leur demande de s’avancer. Je récupère deux objets dans le sac et leur tends mes mains fermées. ils trépignent devant tant d’attente et le petit Asgeir tente même de m’ouvrir les mains calleuses et endurcies, n’y arrivant pas ce sont ces dents qui tentent de les ouvrirent. Je les ouvre finalement devant leurs yeux. Leurs présents leur apparaissent.

"  Ces griffes viennent de la créature, je vous en fais cadeaux, elles vous donneront la force de combattre de puissants ennemies. Soyez fier de les porter elles sont uniques. Vous demanderez à maman ou votre tante de vous confectionner des colliers pour que vous ne puissiez pas les perdre. "

Les deux enfants ont le regard brillant et pétillant, ils se regardent dans les yeux et les deux se jettent sur moi pour me remercier m’arrachant une petite grimace de douleur. Je les asticote un peu et les repose sur le parquet. Un baisé sur le front de chacun avant qu’ils ne sortent de la maison avec leurs griffes comme trophée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 15 Mai - 5:27

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna

Nous étions tous accrochés aux lèvres du compteur. Nous écoutions son récit tous curieux de savoir comment il avait pu abattre l'ours. Captivés, mes enfants ne bougeaient plus d'un poil. Un peu apeuré, Styrbjorn se réservait de toucher la fourrure tandis que son grand frère l'examinait s'en donnait à cœur joie. Moi-même, j'étais abasourdie par cette histoire de chasse qui avait bien failli couter la vie à mon frère d'armes.

Il avait dût pister l'animal dans la neige et suivre les traces laissées au travers de la forêt malgré le froid fouettant son visage. Il avait poursuivi sa traque pendant plusieurs heures jusqu'à ce que les sourds grognements de l'ours résonnent à son oreille. Les flèches décochées par son arc n'avaient eu aucun effet, elles effleuraient à peine le cuir robuste de la peau de l'animal le mettant dans un état de rage sans égal. Skeggi s'était retrouvé au sol, à la merci de bête du bois de Skâne qui, la gueule grande ouverte, s'apprêtait à lui broyer tous les os du corps. In extrémiste, c'est avec sa lance que le chasseur l'avait transpercé, le blessant mortellement. Malheureusement, lui aussi était gravement atteint, déchiqueté par les coups de griffes et les assauts répétés du grand mammifère.

En même temps, il nous exposait ses blessures les plus impressionnantes. Encore fraichement cicatrisée, la peau était rougie. L'enflure et les ecchymoses commençaient à peine à se résorber ce qui devait encore lui causer de la douleur. Quand il demandait à mon ainé d'apporter son sac, Asgeir obéissait en vitesse. De sa besace, Skeggi sortait un énorme crâne serti de dents carnassières. Gigantesque! Plus gros que tous ceux que j'avais pu voir de ma courte existence. Je tendais les deux mains pour le cueillir, impressionnée.

"Skeggi, comment vais-je pouvoir te remercier? Il s'agit d'un trophée avec une valeur inestimable..."


Mes yeux examinaient le squelette dans toutes ses coutures. Je laissais mes doigts caresser les reliefs et cette gueule comble de couteaux d'ivoires. Si ce qu'il disait était vrai, cette relique veillerait sur notre famille. Nous ne pouvions qu'accepter tout en sachant qu'avec les récents déboires de mon époux, nous aurions besoin de toute protection que nos dieux pourraient nous accorder.

"Merci."


Disais-je, reconnaissante, sondant notre foyer à la recherche de l'emplacement idéal où déposer le crâne. Pendant ce temps, il gâtait les garçons en leur offrant à chacun, une robuste griffe comme porte-bonheur. Tous les deux s'étaient jetés à son cou, le remerciant d'une longue étreinte.

"Allez donc chercher votre père et lui montrer ce que votre oncle vient de vous offrir!"


Les semais-je aussitôt afin de rendre sa liberté à notre invité. De suite, les deux marcassins disparaissaient dans l'embrassure de la porte sans même me donner le temps de demander à Styrbjorn de mettre un pantalon.  De l'autre côté de la maison, un pleur s'élevait me forçant, moi aussi, abandonner Skeggi quelques instants. Je revenais avec, dans mes bras, mon dernier fils maintenant repu et silencieux. Bientôt quatre lunes auraient passé depuis le jour de sa naissance. Il grandissait à merveille et devenait de plus en plus robuste. Il ne ressemblait ni à Asgeir, ni à Styrbjorn qui eux étaient le portrait de leur mère. Malgré toute attente, ses yeux étaient devenus verts et ses cheveux blonds commençaient peu à peu à s'assombrir. Selon Tyldr, notre cadet ressemblait à son grand-père paternel, Vidar.

"Je ne crois pas que vous vous soyez rencontrés tous les deux!"


Déclarais-je, m'approchant pour venir déposer le nourrisson dans les bras de Skeggi lorsque dans un claquement de vent la porte principale s'ouvrit à nouveau. Astrid entrait et venait vraisemblablement d'attraper mon fils à moitié nu au passage.

"Astrid! Je ne pensais pas que tu rentrerais aussi tôt, tu as tout trouvé au marché? "




made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 15 Mai - 12:50

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Alors que les deux petits monstres s’étaient sauvés avec hâte, sans même que Styrbjorn ait pris la peine de se vêtir d’un pantalon ce qui me fit rire, des pleures se firent entendre dans l’autre pièce. Askerna s’absenta me laissant seul quelques instants.

Je suis heureux d’être ici dans cette maison remplit de vies et de joies, là où avec Tyldr et Askerna nous avons eu tant de fous rires et de complicité. Là également où Askerna avait pris soin de moi après ma blessure en raid. Cette maison est remplit d’amour et je m’y sens bien, en sécurité et non étouffé comme à mon habitude dans un lieu clos, je ne m'y sens pas emprisonné. Est-ce parce que j’ai entièrement confiance en eux ? Surement. Si un jour je dois m'installer de manière définitive quelque part j'aimerais que ce soit dans un lieux comme celui-ci. Je suis heureux que mon cadeau est fait mouche, j’ai vu dans le regard d’Askerna énormément de gratitude mais c’est moi qui leur suis éternellement reconnaissant. Ils m’ont réappris à faire confiance, à aimer des hommes, à me battre pour eux. Je me sens plus que jamais en famille moi qui ai perdu par deux fois la mienne.

Askerna revient avec un tout petit être dans ses bras, une petite chose fragile et pleine de vie.

" Je ne crois pas que vous vous soyez rencontrés tous les deux! "

" Non en effet ! Lorsque je serais rétablie je ne manquerai pas de faire un sacrifice pour sa bonne santé et un futur glorieux. Je te félicite Askerna, tu es une mère exceptionnelle, cet enfant à de la chance. "


Mon amie me tend le nourrisson que je prends dans mes bras de façon quelque peu maladroite, je le tiens contre moi, un peu penaud de peur de lui faire du mal. Je ne suis pas franchement habitué aux bébés et ne suis pas non plus très à l’aise, je peux être parfois malhabile et ne pas sentir ma force, c’est pourquoi je me sens quelque peu dérouté. Ce bambin est vif, plein de vie, quand je me baisse vers lui il ne manque pas l’occasion de m’attraper les cheveux ou bien la barbe ce qui me fait sourire. Il a tout pour devenir un fier gaillard comme son père et sa mère. Son regard vert dénote avec celui de ses parents, on y devine la mousse recouvrant les arbres au printemps, le vert des lacs et des étangs lorsque la nature vient se refléter à l’intérieur les jours de beaux temps. Je récupère une des griffes encore dans mon sac et viens la glisser dans l’un des pans de son linge.

" Toi aussi tu mérites les pouvoirs de cette bête, plus grand tu en comprendras la signification petit être. "


Soudain la porte s’ouvre avec fracas, ce qui me fit sursauter alors que j’étais concentré sur le dernier marcassin de la fratrie comme Askerna aime appeler ses enfants. Je tourne la tête et j’aperçois dans l’embrasure de la porte Astrid, la sœur de mon frère d’arme. Elle tient dans une main un panier chargée de provisions et dans l’autre le cadet de la famille toujours son attirail à l’air. Cette femme que j’ai vu grandir et se transformer de petite fille en femme avec les années incarne toujours la douceur et la dévotion. Elle est comme une deuxième maman pour la progéniture de son frère. Elle est du grande aide dans cette maison et je sais combien elle est d’une grande importance pour son frère, en témoigne le récit que l’on m’a fait de son dernier amant qui fût fracassé par son protecteur. Son visage enfantin est toujours accompagné dans grand sourire qui égaie la pièce à son arrivée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 15 Mai - 17:08


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Je me baladais tranquillement au travers du marché en prenant tout mon temps. Je n'avais pas particulièrement envie de rentrer à la ferme en vitesse. Non pas que je n'aimais pas y être, ni que je souhaitais me soustraire à mes tâches, mais parfois j'appréciais simplement être seule parmi la foule s'agitant autour de moi. Aujourd'hui aurai pu être une bonne journée pour aller voir l'oracle comme me l'avait conseillé ma chère Askerna si je n'avais pas décidé d'en appeler moi-même au conseil des dieux. Même si personne d'autre ne semblait vraiment faire attention aux messages qu'ils semblaient m'envoyer, moi j'avais confiance que ces rêves n'en étaient pas seulement.

Il y avait deux nuits à présent, j'avais eu un de ces rêves à la signification encore incertaine. Je savais que je n'arrêterais pas d'y penser avant d'avoir trouvé le but de celui-ci. Alors que mes yeux balayaient les étalages remplient sans vraiment les voir, mon cerveau, lui, me renvoyait les images de la bête féroce et sauvage qui me hantait encore. Les scènes de violence occupaient mon esprit. Le sang qui se répandait sur le sol, quittant les corps mutilés des assaillants agonisants alors que la Déesse Frigg arrive. Elle se penche sur le corps de l'un deux, un Jötunn des montages s'étant fièrement battu, pour le prendre dans ses bras tendrement. À ce contact il semble prendre les caractéristiques de la bête qu'il vient de terrasser dont sa force qu'il prend pour se relever malgré ses blessures terribles. La déesse lui tend alors le crâne du vaincu lui disant simplement « Tu es celui qu'elle attend. » Avant de disparaitre. Cette phrase tourne sans cesse dans mon esprit sans que je n'y trouve le moindre sens.

Je reprends la route vers mon chez moi, un panier plein de ravitaillement dans la main. Je ne sais pas le temps qui a passé sans que je ne m'en rends compte, mais je me doute qu'il est plus que temps que je rentre. Comme de raison, pas encore pleinement arrivé que déjà j'entends des cris et rires d'enfants avant de voir apparaître mes neveux. Sur le coup de la surprise je freine la course du plus jeune des deux d'un rapide geste de la main. « Voyons Styrbjorn, qu'est-ce que tu fais à courir nu comme ça? » Je l'entraine à ma suite à l'intérieur de notre demeure, ouvrant la porte d'entré un coup de pied, ayant les mains prises. « Va t'habiller avant d'attraper froid, allez ! » Il me regarde avec son regard apeuré habituelle, ne sachant pas si j'étais vraiment en colère avant que je ne lui sourie, lui ébouriffant les cheveux. « Allez chenapan, ensuite tu vendras m'aider à ranger tout ça » puis il part en vitesse, sachant très bien qu'en revenant assez vite je lui donnerais quelque chose à grignoté parmi mes achats comme à l'habitude.

C'est uniquement à ce moment que je pose mon regard vers notre table et les gens présents. « Oh, je ne savais pas que nous avions un invité. » Je débarrasse mes bras de mon panier avant d'aller accueillir en bonne et due forme l'homme assis à la table. Je me penche pour le prendre dans mes bras comme à mon habite, prenant soins de ne pas appuyer sur ses blessures ou bien écrasé mon neveu que j'embrasse au passage. « Mon frère, je suis heureuse de te revoir sains et sauf. J'ai envoyé des prières aux dieux pour que tu nous reviennes en un seul morceau. » Bien qu'il ne soit pas mon frère de sang, je le connais depuis une bonne dizaine d'année et même si je n'ai jamais combattu à ses côtés, je sais le grand guerrier qu'il est ainsi que toutes les fois où je n'aurais peut-être pas revu mon frère ou ma belle-soeur s'il n'avait pas été là. Il est un membre de cette famille.

Askerna me montre alors avec toujours autant de reconnaissance et de fierté dans les yeux, le crane de la bête qui avait causé toutes ces blessures à notre ami. C'est à cet instant que je me crispe, réalisant enfin le message que les dieux m'envoyaient à travers ce rêve. Je le regarde alors brusquement, ne voulant vraiment y croire. Pour moi il n'était que Skeggi. Un ami fidèle, un grand-frère et je ne l'avais jamais considéré autrement.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mer 16 Mai - 1:13

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna

Je souriais, attendrie par les manières maladroites de Skeggi. En même temps, je me moquais un peu, mais ne tardait pas à l'aider afin qu'il soit plus confortable. Puis, je ne tenais pas particulièrement à ce qu'il échappe ou le fasse pleurer inutilement alors que je venais tout juste de le calmer. Le petit s'emparait d'une mèche de cheveux et fixait son oncle la pupille brillante d'amusement. Je me demandais si un jour Skeggi aurait la chance d'être père ou même de trouver une femme qui saurait le suivre dans son mode de vie. Je ne pouvais pas m'imaginer une vie sans famille où, chaque matin, comme lui, je me réveillerais seule dans la nature, dans un refuge différent ou dans une ville lointaine. Skeggi, lui, semblait se complaire dans ce mode de vie nomade qu'était le sien. Peut-être un jour éprouverait-il le désir de se poser quelque part et de vivre plus simplement?

En attendant, mon ami offrait de faire un sacrifice au nom de Hvitserk. J'ignorais si les dieux accepteraient de changer leur plan en échange de ce rituel sacré. Le prophète m'avait fait savoir, quelques jours après sa naissance, que les dieux le reprendraient prématurément auprès d'eux. Quand? Je l'ignorais, mais depuis, le temps s'était écoulé et chaque jour, je me mentais et me promettais de le sauver de ce dessein sombre. Avais-je, en tant que simple femmes, le moindre espoir de changer quoi que ce soit à son destin? Les plus sages vous diraient que non. Malgré un coeur lourd d'inquiétude, je me convaincs du contraire, préférant bêtement croire que ma volonté serait suffisante.

"Tu es un homme bon Skeggi, si mes enfants ont de la chance de m'avoir, nous en avons encore plus de te compter comme un membre de notre famille!"


À son tour, Hvitserk recevait une griffe en cadeau, Skeggi la glissait dans son vêtement. J'allais chercher des cordes afin de tresser des bracelets pour suspendre les griffes quand Astrid fit son entrée. Elle ramenait Styrbjorn et l'obligent à s'habiller, ses protestations ne manquent pas de m'amuser, mais lorsqu'il me supplia du regard, je lui indiquais sa chambre sans négocier. De suite, je venais libérer ma belle-soeur de son panier pour l'aider à ranger ses achats pendant qu'elle et Skeggi se retrouvaient à leur tour.

"Il a bien failli y laisser sa peau, il s'agissait d'un ours gigantesque."


J'appuyais mes paroles en désignant le crâne posé sur notre table avant de prendre l'assiette de notre convive. Sans lui demander, je le resservais une seconde fois. En même temps, je nous versais à chacun une chope de bière avant de les rejoindre à la table avec tout ce dont j'avais besoin pour confectionner les pendentifs.

"Combien de temps penses-tu rester ici? Tu sais que nous serons heureux de t'héberger tout le temps que tu voudras!"

Lui demandais-je distraitement, déranger par cet air étrange qu'Astrid faisait. J'ignorais ce qui lui avait passé par la tête, mais pendant un instant, j'aurai juré qu'elle avait vu un mort revenir au monde.

"Astrid? Un problème?"




made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mer 16 Mai - 16:46

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland
 

Après l’entrée fracassante d’Astrid, Askerna se rapproche de moi pour me retirer l’enfant des bras de peur sûrement qu’il ne m’échappe. Je suis à présent libéré du stress de cette petite chose si fragile dans mes mains rudes.  Je suis vraiment admiratif devant cette mère et son enfant. Si la mienne avait été en vie, m’aurait-elle autant chérie qu’Askerna chérie ses enfants. Malheureusement jamais je ne pourrais avoir la réponse à cette question ce qui me donna un léger pincement au cœur. Je me demande si mon style de vie et ma proportion à ne pas m’engager ne vient pas de la peur de reconstituer le passé de mes géniteurs. D’abandonner quelqu’un de façon cruelle. De laisser à ce monde dure et rude un être pure et sans repère comme je l’étais. De ce que je sais j’ai l’impression de m’aventurer dans la même pente glissante qu’eux, mon destin est peut-être similaire. Un jour je devrais aller voir le Seer de ce village pour en avoir le cœur net.

" Tu es un homme bon Skeggi, si mes enfants ont de la chance de m'avoir, nous en avons encore plus de te compter comme un membre de notre famille! "


Les mots de ma sœur d’arme me rappellent qu’aujourd’hui il est vrai, j’ai trouvé une famille aimante et c’est moi qui suis chanceux de les avoirs auprès de moi et de connaitre l’amour d’une famille. Pour eux je suis prêt à tous les sacrifices même celui de ma propre vie pour les protéger et les écarter du malheur. Il m’arrive même de rester plus en plus longtemps ici, retardant mes chasses et mes traques de gibiers et peaux. J’aime cette ambiance joyeuse peuplée de rire et de cris d’enfants, de beuveries avec mes amis et d’entrainements aux armes.

Astrid une fois débarrassée de son panier à provision s’approche de moi toujours avec son sourire charmeur, elle m’enlace tendrement en prenant garde de ne pas appuyer sur mes blessures. Pas sûr que son frère aurait eu tant de tact. Je la remercie pour son accueil et me rassoie afin de reprendre l’assiette à nouveau pleine qu’Askerna me tends. La cheffe de la maison se tourne alors vers sa belle-sœur et lui présente le crâne que je viens de lui offrir. Le visage d’Astrid se fige, il perd cette lumière qui en émane habituellement. Cette joie qui l’accompagne toujours se ternit. On pourrait croire qu’un revenant ou une apparition divine avait eu lieu devant ses yeux. Que Hel s’était présentée en personne devant elle. Certes le crane est massif mais je ne m’attendais pas à ce genre de réaction mais plus à un compliment ou une boutade.

Je suis rappelé à la réalité par Askerna qui me demande combien de temps je compte rester en ces lieux.

"  Je te remercie profondément Askerna pour ta proposition. La période n’est pas propice à la chasse mais à la mise bas je ne vais donc pas retourner dans les montagnes avant les raids je pense. Je comptai aider à la ferme comme je peux avec mon bras le temps que je sois complétement guérie et prêt à partir. J’aimerais aussi si tu me le permets entrainer tes fils à l’arc, je sais qu’il manie quelque peu l’épée et je pense surtout pour Aesgir d’apprendre à manier un arc. De plus il me faut faire reforger une nouvelle lance la mienne étant brisée. Ne t’en fais pas comme à mon habitude je ne prendrai pas trop de place je pense installer mon campement dans la cour. Si vous avez besoin d’aide pour quoi que ce soit n’hésite pas je suis là pour ça "

Je pense rester quelques temps en espérant ne pas gêner mes amis. Je préfère dormir dehors comme à mon habitude. Ils sont de toute façon assez nombreux dans cette maison pour ne pas en plus y rajouter un vieil ours.
La guerrière en face de moi s’adresse alors à Astrid, elle aussi a senti le doute et le changement dans le regard de celle qu’elle connait tant. Je sens une pointe d’inquiétude dans sa voix. La jeune femme connait apparemment des rêves assez étranges, mêlés de Dieux et autres choses mystiques. Aurais-je eu raison ? Cette bête était-elle liée aux Dieux comme je le pense ? Je regarde la jeune femme fixement, impatient de connaitre la raison de ce changement de comportement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mer 16 Mai - 22:10


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Je regarde fixement ce crâne et plus rien d'autre ne semble exister. Je n'ai plus conscience des gens qui m'entourent ni de ce qu'ils font. J'approche la main pour le toucher, mais recule brusquement mes doigts avant même qu'ils ne l'effleurent, comme brûlé par une force mystérieuse. Il y a dans cet objet une magie qui m'était encore inconnue, mais intensément palpable. Je revois la scène de manière mille fois plus nette dans ma tête à présent. Est-ce toujours qu'un message des dieux ou bien réellement une vision d'événement s'étant réellement produits ? Les images se bouscule de manière incessante jusqu'à finalement reformer ma vision habituelle. Je cligne des yeux quelques fois pour retrouver mes repères.

Me revoilà dans notre cuisine. Je remarque Askerna resservant une assiette à notre invité en lui demandant combien de temps il compte rester parmi nous. Une scène qui aurait pu être banale si je n'avais pas vu en plus toutes ces lueurs rectilignes entre nous comme autant de liens s'élevant jusqu'aux mondes suivants. Je m'assois avant de perdre pied pour de bon et bois de longues gorgé du verre que me tends ma chère amie. Les lignes s'illuminent encore avant de faiblir et s'éteindre complètement. Je reprends mon souffle et cache mes yeux avec une de mes mains un moment pour reprendre un peu de contenance.

Lorsque je rabaisse mon bras, je trouve deux visages inquiets me regardant avec insistance. Je déglutie difficilement avant de me composer un sourire se voulant rassurant. « Je ... » commençais-je d'une voix incertaine. « Je vais bien, ce n'est rien » puis voyant que ni un ni l'autre ne croyait en mon explication je me vois dans l'obligation de rajouté quelque chose. « Tu sais Askerna, il y a quelques mois de cela tu me conseillais d'aller voir l'oracle. Pourtant, je crois bien que j'ai eu la réponse à mes questions par moi-même. » Je la regardais elle, n'osant regarder celui qui me troublait maintenant plus que jamais. J'aurais bien repris une gorgée, mais levant mon verre je remarquais qu'il était déjà vide. J'avais bu tout son contenu sans même m'en rendre réellement compte. Cela n'augurait rien de bon pour la suite.

Voulant paraitre le plus normale possible, je repris la conversation de la manière que je croyais la plus naturelle. « Je suis heureuse que tu restes un peu avec nous. Mon frère sera heureux d'avoir ton aide ainsi ta présence parmi nous, je suis sûre. » Je pris quelques cordes et commença à les tresser pour occuper mes mains. Alors que je passais les fils de manières précises les uns sur les autres lentement mon esprit lui imaginait toute sorte de scénarios. J'avais effectivement eu une réponse, mais pas de marche à suivre par la suite. J'avais à la fois envie de m'enfuir en courant ou bien me cacher sous la table ou bien même... Non. Non non non non non ! Je ne pouvais penser ce genre de choses. « Je te remercie pour ces présents. Je n'ai aucun doute qu'ils apporteront la chance et la clémence des dieux dans notre foyer ainsi que de la protection aux petits. »

Pour le moment la seule idée que je considérais vraiment était de paraitre le plus calme et sereine possible en attendant de trouver mieux. Je ne savais pas combien de temps cela allait suffire, espérons simplement que ce serait assez jusqu'à ce que je trouve le courage de faire quelque chose.

De manière innocente je me lève de mon siège pour desservir la table. « Est-ce que je peux te servir quelque chose d'autre ? » Je l'effleure doucement, nous resservant à chacun de nouveau à boire. À ce rythme nous allons être dans un bel état lorsque Tyldr rentrera des champs, mais il ne mettra pas bien longtemps à nous rattraper s'il le désire. Je lève mon verre « ce n'est pas tout des jours que nous avons la chance de fêter en ta compagnie. Que les Dieux soient remerciés du bonheur qu'ils nous apportent. Skoll ! » puis le fait toquer avec celui des autres avant de prendre une nouvelle gorgée, un peu moins longue que la précédente tout de même. Peut-être que ce courage liquide suffira-t-il.
CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 25 Mai - 3:17

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna

Astrid regardait fixement le crâne qui reposait au milieu de la table. Son regard opalescent immobile et son teint blafard rappelaient celui des morts. Un vertige? Un malaise? Elle s'emparait de sa la chope de bière et la buvait d'un trait. Ce genre de comportement ne lui ressemblait pas et sa réponse ne m'éclairait pas davantage. À en croire ses paroles, elle devait avoir eu une de ces visions divines. Je me souvenais à peine du contexte dans lequel nous étions lorsque je lui avais conseillé d'aller voir l'oracle, plusieurs lunes étaient passées depuis ce jour. Nous avions discuté de mari, de femme, d'engagement et d'amour. Qu'est-ce que Skeggi venait faire là-dedans? Il avait près de deux fois son âge et sa réputation n'en ferait pas le meilleur des époux. Incertaine, je lançais un regard suspicieux dans sa direction, trempant mes lèvres dans l'ambre alors qu'elle se versait déjà un second verre. Elle n'agissait pas comme à son habitude, son trouble était palpable et elle peinait à cacher son malaise. Je la questionnerais lorsque nous serions toutes les deux, pour le moment, Skeggi nous faisait part de ses plans pour les semaines qui viendraient.

"Ton aide sera la bienvenue. Les récoltes de l'année dernière n'ont pas été tout à fait suffisantes et il faudra redoubler nos labeurs cet été. Le gel peine à quitter les sols et nous avons déjà du retard dans les semis. "

Lui fis-je part. L'hiver avait été long et terriblement froid. Jamais n'avais-je connu une période aussi glaciale de toute mon existence. Dans la région, on racontait qu'il s'agissait là d'un évènement sans précédent. Face à ces longs mois de dormance, notre famille, comme toutes les autres, avait épuisé ses réserves. Maintenant, nous devions composer avec ce printemps tardif et nous assurer que nos plantations seraient prêtes au moment où Tyldr partirait en raid.

"Comme tu sais, mon mari a ramené un homme de l'Ouest. S'il devait lui servir d'esclave, il est encore trop chétif pour l'aider. J'en viens à me demander s'il n'est pas malade ou handicapé. Il ne m'a pas l'air d'être très intelligent."

Sans vouloir vexer mon époux, je trouvais que cette idée de ramener un homme d'outre-mer n'était pas la meilleure qu'il ait eue. Comme si mon travail de mère ne me suffisait pas, je devais maintenant encaisser le fardeau qu'était ce paquet d'os.  

"Ils seront heureux de s'entrainer avec toi, si tu acceptes, ils seront volontaires pour t'accompagner à la chasse."

Asgeir et Styrbjorn maniaient tous les deux l'épée, ils avaient leurs arcs, mais n'étaient pas encore particulièrement habiles.

"Nous avons de la place pour toi à l'intérieur. "


Insistais-je même si je me doutais  qu'il refuserait. Nous pourrions installer un lit de fortune près du foyer, mais jamais, dans notre ferme, il n'aurait le calme d'une nuit à la belle étoile. Hvitserk se réveillait toujours une ou deux fois et les petits ne nous laissaient jamais faire la grâce matinée.




made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 25 Mai - 20:18

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Astrid est de plus en plus énigmatique. Son regard est vide, sans expression comme si son âme avait quitté son corps, il est fixé sur le crane comme si elle n’arrivait pas à se libérer de son pouvoir. La voilà droite comme un " I "  au milieu de la pièce, nos paroles ne semblent pas l’atteindre. Soudain, elle reprend vie, sa peau reprend une teinte rosée et le bleu de ses yeux égaie à nouveau son visage. C’est une impression dérangeante que j’ai en voyant la scène comme si son âme était partie voyager hors de son corps et que celle-ci était maintenant de retour. Elle essaie de nous rassurer, sa voix est hésitante, nouée, elle a l’air profondément bouleversée. Une phrase en direction d’Askerna sort enfin de sa bouche, elle parle du Seer, je ne comprends pas de quoi elle parle, ce que je ressens par contre c’est une profonde gène à mon égard, elle m’évite, évite mon regard. Je ne comprends absolument pas ce qu’il se passe, je me sens étranger et mal à l’aise.

" Je suis heureuse que tu restes un peu avec nous. Mon frère sera heureux d'avoir ton aide ainsi ta présence parmi nous, je suis sûre. "

Elle s’adresse enfin à moi, mais sans pour autant me regarder. Toute cette tension m’insupporte, j’ai horreur des cachoteries et des non-dits. Alors que je m’apprête à me lever pour frapper du poing sur la table et obligé cette jeune femme à enfin parler, Askerna s’adresse à moi.
Ses paroles me rappellent à la dure réalité de notre monde, effectivement l’hiver avait été plus rude que les précédentes années, j’avais eu froid, très froid alors qu’à l’accoutumer la froideur de l’hiver est tout à fait supportable pour moi. N’ayant pas l’habitude de gérer des réserves je ne m’étais pas posé la question et je me sens de ce fait encore plus redevable de leur accueil sachant que je vais moi aussi participer à l’appauvrissement de leurs provisions.  Je me fais un point d’honneur d’aider du mieux que je peux. D’autant que ce n’est pas avec l’esclave que Tyldr a ramené de Raid qu’il pourra avancer plus rapidement.

"  Je ne sais pourquoi ton mari a tenu à garder cet homme chétif et peureux. Des hommes plus solides étaient présents dans ce village.  Que veux-tu je ne comprends pas toujours les envies de mon frère, j’imagine qu’il a ses raisons. Mais ne t’inquiète pas je suis là maintenant et même avec une épaule en piteuse état je serais plus efficace que ce chien de chrétien. Ton mari est-il au courant que le peu de réserves qu’ils possèdent passe également dans le ventre de cet homme ? "

Elle me confie également bien volontiers l’entrainement de ses fils et m’autorise même à les emmener avec moi en forêt.

"  Je me fais un plaisir d’entrainer tes fils Askerna, ils sont valeureux et je suis sûr qu’ils feront de bon guerriers. Quand j’estimerai qu’ils sont prêts je les emmènerais en forêt pour un entrainement sur cibles vivantes. Pour leur apprendre à ressentir leur environnement et comprendre la portée qu’a une flèche sur la vie d’un être vivant.  "

Ma sœur me propose encore une fois une place à l’intérieur de la chaumière que je refuse avec politesse. Je n’aime pas des masses être enfermé, surement par habitude des grands espaces naturels mais aussi car je suis constamment sur mes gardes et qu’une maison réduit drastiquement les échappatoires en cas d’attaques ou de danger.

Suite à notre discussion je me retrouve avec une corne à nouveau remplit devant moi, c’est Astrid qui me l’a servi. J’ai l’impression qu’elle est redevenue elle-même. La voilà à nouveau douce comme un agneau, souriante et quelque peu enivrée par l’alcool. Cette femme symbolise la pureté et la beauté de Hnoss sur Midgard. Elle est bonne avec tous ceux qui l’entoure, je n’ai jamais vu quelqu’un de si dévouée à sa famille, ses neveux sont pour elle un trésor dont elle jouit chaque jours, son frère et sa femme sont des piliers qui lui servent de fondation dans sa vie pourtant elle a eu son lots de misères, mais même ces obstacles n’ont pu miner sa bonne humeur et éroder son sourire.

" Ce n'est pas tous les jours que nous avons la chance de fêter en ta compagnie. Que les Dieux soient remerciés du bonheur qu'ils nous apportent. Skoll ! "

A ses mots, je lève moi aussi mon verre, je regarde mes amis, puis mes yeux sont attiré par le présent que je leur ai offert. L’attitude d’Astrid me hante, j’ai peur d’avoir amené quelque chose de mauvais dans cette demeure. Un maléfice quelconque serait-il à l’œuvre dans ce crâne ? Mon cadeau serait-il une malédiction plutôt qu’une protection ? Il faut absolument que je perce le mystère qu’Astrid garde au plus profond de son être.

" Skoll "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Sam 26 Mai - 18:29


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Après mon malaise, j’essayais tant bien que mal de reprendre une attitude normale. La conversation s’enchainait naturellement entre les récoltes et l’entrainement de mes neveux. Tout aurait pu paraître habituel si je ne venais pas d’enchaîner un troisième verre en en servant tout autant à mon frère de cœur. Bien qu’il bût au même rythme que moi, ce qui pour lui était un rythme normal, il n’en ressentait pas autant les effets. Consommé autant d’alcool et de manière si rapide ne me ressemblait pas et même s’ils n’en disaient mot, je savais que mon attitude les préoccupait.

« Ce n’est pas moi »

Ai-je dit ceci tout haut ? Je n’en suis pas sûr. Cette attitude n’en reste pas moins étrangère à ma nature. Ce n’est pas ainsi que mon frère m'a éduqué. Il n’a pas fait tous ces sacrifices pour que sa sœur soit d’une telle lâcheté. Si tel est vraiment le désir des dieux alors je ne dois pas être une trouillarde et je dois assumer cette réalité qu’est maintenant la mienne.

« J’ai une annonce à faire. »

Il est à présent trop tard pour reculer. Les yeux se tournent vers moi et plutôt que de battre en retraite, je prends mon courage à deux mains. Il est temps. Je ne sais pas ce qu’ils vont en penser et je redoute même leurs réactions. Si je n’ai aucun doute de la parole des dieux, mes amis n’ont pas toujours eu cette même confiance aveugle. Me croiront-ils?

« Les dieux m’ont envoyé un message il y a quelques jours. Je me questionnais depuis quelques mois sur l’avenir qu’ils me réservaient. Je n’avais pas compris leurs paroles avant tout à l’heure. J’ai vu un terrible combat et son issue. Ce crâne en faisait partie. Il était le présent donné au vainqueur par Frigg. Je comprends à présent que c’est ton combat que j’ai vu Skeggi... »


Je le regarde bien dans les yeux à présent. Ce geste ainsi que le fait de le nommer ainsi simplement de son nom, chose qu’il ne m’arrive que très rarement, a pour but de lui faire comprendre l’importance que je donne à ce message.

« Je crois que c’est toi. Non, j’en suis sûr que c’est toi. Tu es le guerrier dont les dieux m’ont parler. Tu es celui qu’ils m’ont destiné. »

J’attends leurs réactions avec autant d’impatience que de crainte. Il m’a fallu moi-même trois verres pour accepter cette réalité. Jamais je ne l’avais vu autrement que comme un frère et maintenant je devais penser à lui d’une tout autre manière. Je comprends tout de même la décision des dieux. Plus j’y pense et plus leur choix me semble logique. Il est un grand homme, un guerrier puissant et un ami fidèle. C’est de loin un être méritant et j’espère l’être tout autant. Les dieux ne m’ont encore jamais trahi lorsque j’ai mis mon destin entre leurs mains, j’espère qu’il en sera encore ainsi maintenant.

« Je sais que cela peut vous paraître étrange. Moi-même j’ai un peu de mal à le réaliser. Mais c’est ainsi. C’est ainsi que je le ressens. »


CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 5 Juin - 0:44

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna



Mes doigts entrelaçaient les morceaux de cuirs, les nouant de façon minutieuse selon un patron précis. Je n'avais pas besoin d'y penser, mes mains suivaient cette valse répétitive et tissaient les motifs du bracelet qui servirait à tenir la griffe de l'ours sacré. Concentrée, mais à la fois attentive à mes convives, j'en terminais un premier puis en entamais un deuxième.

"Il sait, mais il a ses raisons. Qui sait qu'est-ce que Tyldr peut avoir comme plan pour ce Chrétien."

J'avais confiance en mon époux. Nous ne gardions pas ce Chrétien en vie pour aucune raison. S'il l'avait épargné, c'est qu'il voyait en ce chétif Meunier, un objet porteur d'une vocation aussi avantageuse qu'utilitaire. Dès qu'il se porterait mieux et que j'accepterais de lui accorder ma confiance, l'Anglais pourrait retrouver une certaine liberté. Dès lors, il serait d'une aide précieuse pour les tâches agricoles. N'empêche qu'il ne s'agissait pas de la seule et unique raison pourquoi nous l'hébergions. Il me faudrait creuser encore afin de mieux cerner les motivations de Tyldr face à cet inconnu.

Portant l'ivoire à mes lèvres, je me délectais d'une gorgée de notre bière ambrée au goût légèrement amer et sucré. Je buvais et jamais, je n'en voyais le fond. La raison? Astrid le remplissait, encore, encore et encore. Elle-même se rinçait le gosier généreusement quand d'un coup, les effluves de l'alcool lui donnèrent le courage de prendre parole. Hors de contexte, elle interrompit notre conversation en clamant devoir faire des aveux. Surprise, je m'arrêtais et détournais mon entière attention sur elle. Son discourt s'adressait à nous tous, ici, mais son regard est fixé sur lui, sur l'homme vêtu de fourrure.

Nous avions tout, depuis longtemps qu'Astrid voyait en rêve les messages de nos dieux. Si elle n'avait pas le pouvoir d'en comprendre l'entière signification, elle était bénie par cette faveur divine. Je restais sans mot, ne pouvant me décider à intervenir. Ce message m'apparaissait insensé, improbable. Notre petite Astrid ne pouvait pas être destinée à un homme comme Skeggi. Notre frère, notre ami, n'avait rien d'un homme prêt à prendre femme, à se marier ou à avoir des enfants. Il avait le courage, la férocité d'un excellent guerrier. On parlait de lui comme l'un des meilleurs chasseurs que la terre ait connus, mais sa réputation auprès de la gent féminine laissait à désirer. Combien de femmes s'étaient-elles retrouvées dans son lit au cours de la dernière année? Combien d'enfants illégitimes étaient le fruit de ce batifolage irresponsable? N'avait-il pas presque le double de son âge? Astrid m'apparaissait encore comme la jeune enfant que j'avais confortée à moult reprises dans le passé. À mon tour, je terminais mon verre, fixant intensément Skeggi dans l'espoir qu'il ait les mots qui raisonneraient la soeur de mon mari.


made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 5 Juin - 3:31

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland



L’amour, la paix, la joie et la fraternité ! Voilà ce que je ressens en ce moment, je suis entouré d’êtres chers même si mon frère manque à l’appel encore occupé aux champs. Nous parlons avec Askerna de choses communes et de la façon dont je pourrai aider à la ferme, j’ai une assiette pleine de victuaille devant moi, j’ai déjà bien mangé mais je ne peux refuser l’hospitalité de mes amis.  Pour accompagner nos échanges une bière nous est servi par Astrid, ma chope est si souvent remplit que je n’aperçois pas le fond de celle-ci tant et si bien que j’ai l’impression d’être Þórr chez Útgarðaloki n’arrivant pas à finir sa corne. Alors que j’observe la dextérité et la pression des doigts d’Askerna sur les lanières de cuir Astrid nous interrompt.
Askerna et moi l’observons alors, allais-je enfin connaitre la raison de son changement d’attitude ? Ce que ce crâne cache ? Elle parle des Dieux, et d’un rêve qu’elle avait eu, d’un combat sanglant et mortel puis du Crâne. Mon combat ? Elle dit avoir vu mon combat ? Mais comment est-ce possible ? Milles questions fusent dans ma tête, cette ours était donc bien une épreuve envoyé par les Dieux dont j’ai triomphé. Les Dieux s’intéressent-ils à moi ? Suis-je dans leurs bonnes grâces ?
Puis, elle me fixe, son regard pénètre le mien, il est intense et me sonde. Je me perds dans ces yeux bleus, un bleu si pure, si calme et si enchanteur que tout hommes si perdraient. Un bleu qui reflète les océans et les cieux. Une profondeur insondable telle que l’on aurait pu y loger un monde entier. A mesure que je me perds dans son regard, une impression étrange me vînt, je vois dans le fond de ses iris un voile plus sombre qui semble masquer un monde au loin, si loin qu’aucun êtres mortelles ne peut y accéder. Dans cet horizon, de brèves images m’apparaissent à mesure que le voile virevolte grâce à une douce brise ; des éclairs, des cris, des morts mais aussi de l’amour, de l’espoir et la paix. Soudain je me sens comme repoussé, comme si j’avais été surpris à regarder quelque chose que je n’étais pas supposé voir. La douceur et la sérénité du regard de cette femme refirent alors leur retour. Mon égarement, qui me parut durer des heures fut interrompu par la suite du discours d’Astrid.

" Je crois que c’est toi. Non, j’en suis sûr que c’est toi. Tu es le guerrier dont les dieux m’ont parler. Tu es celui qu’ils m’ont destiné. "

A ces mots, je manque de tomber de mon banc. Que vient-elle de dire ? Je n’ai pas du comprendre, je dois mal interpréter ces paroles, ou alors c’est elle qui interprète mal la parole des Dieux. Je suis accoudé à la table, toujours ma bière à la main et je suis perdu. Mon corps est présent mais mon esprit s’égare. Ma raison me dicte qu’elle est trop jeune, qu’elle a tout pour trouver mieux qu’un vieux chasseur comme moi. Que pourrais-je lui apporter ? Je suis un nomade, je n’ai aucune expérience dans la vie de couple, c’est quelque chose que j’ai toujours fuit.  Elle m’est très proche, la possibilité de la faire souffrir me brise d’avance le cœur, comment pourrais-je prendre soin d’elle moi qui suit constamment en forêt, en chasse ou en train de risquer ma vie pour la gloire des Dieux. Cela veut-il également dire que je dois vivre dans une maison ? Et me sentir enfermer comme une bête sauvage en cage¸ ? A vivre une vie monotone et sans surprises, sans les aléas du climat, sans la tension d’une nuit d’hiver entouré par les hurlements de loups affamés ? L’idée de me lever et de courir au-delà de cette maison sans dire mots me traverse l’esprit, mais je n’ai jamais fuis devant l’adversité, je ne vais pas fuir devant cette femme qui ne pourrait même pas m’égratigner si elle le voulait.
Et en même temps. N’est-il pas tant pour moi de former enfin une vraie famille ? Quand je regarde mon frère et sa femme, un lien incassable les unis sans parler de leurs enfants pour qui ils seraient prêt à affronter les Dieux en personnes pour les protéger. Peut-être ai-je moi aussi le droit de connaitre ça. De plus, si les Dieux ont réellement envoyé ce rêve à Astrid, qui suis-je pour discuter leurs paroles ? Si c’est mon destin alors pourquoi le combattre ?
Je me lève, je regarde Astrid, puis Askerna. Me voilà en train de faire les cents pas dans la maison à négocier le pour et le contre tout en tirant sur ma barbe frénétiquement.

" Tu es sure de ce que tu as vu ? Que tu as bien interprété la volonté des dieux ? "

Sans attendre de réponses je me dirige vers la porte

" Je… je dois réfléchir à ce que tu m’as dit. Je reviens dans quelques heures, je serai là avant le coucher du soleil. La forêt me dictera quoi faire. "


Je passe la porte, sans armes ni manteau tellement mon esprit est obnubilé par la nouvelle.
Me voilà à l’extérieur, ni une ni deux je me dirige vers un environnement plus calme et plus familier, un endroit où je me sens en sécurité. Apres une heure de marche je m’assois à proximité d’un ruisseau, je porte de l’eau à mon visage, elle est glaciale, les dernières neiges n’ont pas encore totalement fondu pourtant le soleil lui est bien présent et ses rayons me réchauffe le corps. Je m’allonge dans la mousse humide, les cris des oiseaux se portent jusqu’à mes oreilles ainsi que les craquements des arbres poussés par une légère brise, ils viennent accompagner les clapotis de l’eau s’écoulant  dans le ruisseau. L’odeur des pins, de l’herbe mouillée et des champignons m’enivrent. Je suis bien, apaisé, le temps ne s’écoule plus. Que vais-je faire ? Je ne suis pas prêt à perdre ces instants. Je n’ai jamais été autant perdu de ma vie. Si j’accepte, comment va réagir mon frère ? J’ai bien vu dans le regard d’Askerna qu’elle n’approuve pas ce choix, et qui pourrait l’en blâmer, elle ne souhaite que le meilleur pour celle qu’elle a pratiquement élevé. Mais Astrid est désormais une adulte, je l’ai vu changer à mesures des années et l’enfant qu’elle était a laissé place à une magnifique femme, tous les hommes de Skäne rêveraient de pouvoir la marier alors qui suis-je pour refuser. De plus, je m’en suis toujours remis aux Dieux, ma vie jusqu’ici n’a eu pour vocation que de les satisfaire et les impressionner, je ne peux m’élever contre eux aujourd’hui.

Après plusieurs heures de réflexions ma décision est alors prise.
Je me marierai avec Astrid, que les Dieux m’en soit témoin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 5 Juin - 20:17


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Lorsque enfin je trouve le courage de leur avouer la raison de mon malaise, j’arrête de faire ce qui m’occupait les mains machinalement. Je lâche le pauvre récipient qui aurait le tournis d’être ainsi malmené. Je leur raconte tout d’abord mon rêve puis fixe mon regard dans le sien. Je veux qu’il y voie la véracité que je donne à mes propos ainsi que la peur qu’ils m’inspirent. Son regard est franc et incontestable. Alors que cet homme est si fort et puissant, ses yeux me parlent avec une tout autre ardeur. Ils ont la profondeur de la nuit ténébreuse et la couleur du sol de la forêt. J’y vois le mont du ciel s’élevant vers la demeure les Ases et plus encore. Je suis transportée avec lui dans un monde qui m’est encore inconnu et pourtant si tentant. Je m’y noie en n’ayant que faire de toutes les autres femmes qui s’y sont aussi noyé avant moi. Il a l’expérience de son âge et c’est avec toute l’innocence du mien que je le suivrais où il voudra bien m’amener. Si les Dieux l’ont choisi alors ce n’est qu’à ses yeux que je donnerais mon âme entière. S’il veut de moi il sera mon encrage immuable dans ce monde bien trop éphémère et peut-être même dans le suivant.

Je termine simplement mon aveu et attends leur réponse. Je les regarde à tour de rôle à présent, mais aucun des deux ne semble vouloir tuer le silence. Je sens une tension venant de ma belle-sœur à mes côtés. Elle vide son breuvage d’un trait et fixe son regard sur l’homme. Que pense-t-elle de ce rêve ? Je ne sais pas ce que je ferais si elle n’était pas de mon côté cette fois-ci. J’allais lui demander de parler franchement lorsque c’est plutôt Skeggi qui se lève de table. Je le regarde, surprise, mais en même temps à quoi m’attendais-je vraiment ? Il me questionne, ne semble pas me croire, ou vouloir y croire.

« Je n’ai plus aucun doute ... »

Mais il est déjà parti. Tel un animal prit au piège. Il me fuit aussi vite qu’il le peut me promettant de revenir avec une réponse. Si ce n’était pas lui et que je n’avais pas une confiance aveugle en sa loyauté je n’y aurais pas cru. S’il était un autre homme j’aurais cru simplement qu’il prenait ses jambes à son cou, qu’il me fuyait, que de se marier avec moi était la pire des malédictions. Je suis là, toujours assise heureusement. Je crois que mes jambes ne supporteraient plus le poids de mon propre corps. Je ne sais que faire, que penser. Qu’adviendrait-il de moi s’il devait me rejeter, rejeter nos dieux et nos croyances simplement parce que partager ma vie lui serait trop pénible. J’hésite encore sur la meilleure approche à aborder. L’émotion m’assaillit, mais je suis forte, je dois rester forte. Je regarde Askerna à mes côtés, tendant à trouver de la force, mais je ne la distingue plus. Ma vision est embrouillée et c’est uniquement lorsque je sens l’eau sur mes joues que je réalise pourquoi. Instinctivement j’y porte les mains et ne rencontre que des larmes. Je craque sans même l’avoir réalisé. Après une nouvelle tentative de paraître forte je me lève et fais un pas avant de m’écrouler. Un long et déchirant sanglot franchit mes lèvres, je ne lute plus désormais. Mon corps est secoué par la violence de ma peine, de mon abandon. Est-ce donc ce que les Dieux prévoient pour mon avenir ? Une vie de solitude et de rejet ? comment puis-je encore croire aux Dieux à présent. Je leur aie donné ma confiance aveugle, j’ai donné cette même confiance en cet homme qui à présent prend la fuite.

J’espère que mon frère est assez loin dans les champs et qu’il n’ait rien entendu. Je n’aimerais pas qu’il me voie dans cet état, je n’arriverais pas à prévoir sa réaction. Que penserait-il de mon rêve et de la réaction de son frère ? Je devais avoir l’aire d’une loque, d’un amas de larmes et de chaire à vif, brulé par la traitrise et l’espoir vains. Qu’avait-il été faire dans ce bois ? Y allait-il vraiment pour demander conseil aux mêmes qu’il hésitait à croire ou bien allait-il se jeter dans les bras d’une autre comme la réputation qui le précédait. Avais-je déjà commencé à offrir mon cœur à cet homme qui n’hésiterais pas à entrer dans le lit et les cuisses de toutes celles assez attrayante pour avoir droit à son attention ?

Je garde la tête baissée et distingue à peine le sol au travers de mes larmes. Mes mains agrippent les pans de mes vêtements au point d’en faire blanchir leurs phalanges. Mon visage doit être de cette même couleur blafarde, décoloré par tant de larmes. J’avale difficilement ma salive. J’ai la tête embrumée par l’émotion et l’alcool. D’un revers de manche j’essuie mes yeux quelques fois pour les assécher définitivement. Je ne suis qu’une enfant. Je ne suis pas une femme. Je suis désolé pour lui que les Dieux le réservent à une chose aussi insignifiante et pathétique que moi. Je ne le mérite pas, je ne mérite pas un destin façonné par les dieux. En cet instant je ne suis pas mieux que mon petit Styrbjorn. Je me relève tranquillement, un peu vacillante, pour me diriger lentement vers la pièce me servant de chambre.

« Je suis désolé. Je n’aurais pas dû en parler. »



CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mer 6 Juin - 21:18

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna

Je ressens chez Skeggi un fort malaise. Cette histoire de rêve et d'âme soeur est plus qu'inattendue et je crains voir Astrid se fourvoyer. Dans toute son innocence, pouvait-elle avoir mal interprété ce rêve? Une énergie puissante l'anime et elle est convaincue que Skeggi, notre frère, est l'acteur de cette vision divine. Un lourd silence s'installe, j'essaie de faire abstraction de cette drôle de mascarade et espère que Skeggi en fera autant, qu'il la raisonnerait. Lui-même n'est pas voué pour une vie comme la nôtre. Jamais, de toutes ces années, il n'avait émis l'envie de prendre femme, d'élever sa famille ou de s'installer dans un lieu fixe. Sans surprise, cet aveu pousse Skeggi à prendre ses distances. Il devait réfléchir, prendre le temps d'assimiler l'information, comme nous tous sans doute.

J'étais sur le point de quitter la table aussi, quand, après son départ, Astrid s'écrasa sur le sol, en larme. À vrai dire, je restai stoïque et plutôt découragée de voir un tel comportement chez une femme d'âge mûr. Elle s'était tout bonnement rempli la gueule de bière et maintenant, elle n'arrivait plus à se tenir. Habituellement si sage et réfléchit, je ne la reconnaissais pas. Mais qu'avait-elle en tête aujourd'hui? J'en ressentis une vive colère. Non! Elle devait assumer ses paroles, Skeggi reviendrait d'ici la fin de la journée et il n'avait rien fait pour qu'elle se mette dans un tel état.

Je me charge les bras des plats et du panier de pain me dirigeant vers la cuisine. Quoi lui dire? Peut-elle simplement être raisonnée alors qu'elle est visiblement intoxiquée par l'alcool. Je plonge les assiettes dans l'eau et inspire longuement, agacée. N'ai-je pas assez des complaintes d'un bébé et de mes deux enfants à m'occuper?

"Arrête d'être désolé et agis comme une adulte..."


Lui assainis-je avec impatience et une impulsivité qui ne m'est pas habituellement. J'avouerai que dernièrement, je me tempère difficilement et que ce genre d'idiotie m'irrite au plus haut point.

"Tu pensais à quoi? Qu'il allait te demander en mariage? Non, mais tu as la moitié de son âge Astrid! C'est notre frère, pas un prétendant!"

Mes mots sont durs et je ne lui laisse pas la chance de rétorquer. Puis, si elle le fait, probablement qu'elle recevrait une cruche d'eau en pleine tronche histoire de lui rafraichir les idées. Il ne s'agissait pas d'un rêve, mais de la réalité.


made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
JARL
Rp's : 215
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Travis Fimmel + © Bang
Métier : Fermier
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Jeu 7 Juin - 23:43

HJÀLP OG UNDIRBÚNINGURLa curiosité est un vilain défaut. Elle est intrigante, fascinante et même parfois stupéfiante à bien des égards. Elle me pousse à prendre le temps d'écouter, ressentir, regarder l'arbre en oubliant presque la forêt. Ma mâchoire se crispait, je reniflais l'eau salée qui s'écoulait d'entre mes narines. Je laissais le revers de ma main essuyer le bout de mon nez dans un mouvement rapide. J'expirais l'air d'entre mes poumons, une légère vapeur s'extirpant de ma gorge réchauffa la pointe de mon nez jusqu'à chatouiller mes narines. Une bonne gorgée d'air et j'étais prêt à repartir. J'avais longuement pensé que mon destin sur cette terre était peu à peu entrain de m'échapper, qu'il filait telle l'eau glissant entre mes doigts fébriles harassé par une journée d'un dur labeur effectué. Mes mains calleuses semblaient pourtant inébranlables quand on observait mes gestes, affinés et précis. L'état de mes phalanges meurtris s'apparentaient presque à celles d'un vieillard sur le point de rendre son dernier soupir. Les crevasses creusées à vif méritaient peut-être un peu plus de soin avant de partir. Encore un peu et je ne serais même plus capable de tenir convenablement une épée songeais-je silencieusement en toisant la paume de la main qui me faisait souffrir. Cette entreprise avait bien d'autres ambitions, des desseins cachés auquel je ne voulais assurément pas impliqué mes fils. L'aigreur se traduit rapidement alors sur mon visage, ce faciès à la barbe légèrement humide. Je constatais impuissant l'eau stagnante aux pieds des champs censés nous nourrir. Je décidais alors subitement de rentrer, à quoi bon m'attarder ici ?

L’entrebâillement de la porte ne me fit pas prendre conscience de ce qui c'était produit ici. L'ensemble de notre humble demeure était bien silencieuse pour le coup cela semblait même quelques peu étrange. Je croisais le regard d'Askerna une chope de bière en main et suspicieusement vide. Ce qui interpella alors mes yeux se n'était ni les ossements d'une tête d'ours attablé et trônant fièrement au devant de celle-ci, ni le fait que le regard que m'octroyait ma femme semblait me dire d'aller voir ailleurs si j'y suis. Non il y avait bien plus encore à découvrir. J'observais ma jeune sœur Astrid la tête baisser en direction de son lit. Curieusement l’atmosphère semblait bien plus intrigante et curieuse que je ne l'avais réellement compris. Je ne me prononçais pas de suite, préférant répondre au grondement de mon estomac presque vide j'attrapais une pomme la frottant légèrement contre les pans de mes habits. « J'ai... Loupé quelque chose ? » Déclarais-je pour briser le silence pesant et contraignant auquel je ne voulais pas me tenir. Je m'affalais contre le banc et j'observais sévèrement ma femme faisant signe en direction d'Astrid pour obtenir des réponses sur celle-ci. Je croquais à pleine dent le fruit juteux dans un geste précis ne laissant que le bruissement de ma mâchoire et de mes dents mâcher et déglutir la nourriture que je réduisais machinalement en bouillie.



_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 8 Juin - 2:12


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Je me relevais péniblement, encore heureuse que mes jambes aient retrouvé la force de me soutenir. Alors que je me dirige vers mon lit, j’entends mon frère entrer des champs. Je baisse les yeux et tourne la tête. Je ne veux pas le décevoir par mes dernières actions. Tyldr, mon frère, mon ami, le seul lien de sang direct qu’il me reste en ce monde. Plus je grandis et plus je prends l’ampleur de tout le sang et l’eau qu’il a versé simplement pour nous assurer survie et avenir. C’est encore lui qui toute la journée à trimer dans les champs simplement pour nous puissions manger à notre faim durant toute l’année alors que moi, qu’est-ce que je fessais pendant ce temps? J’étais là à m’enivrer et me plaindre, voilà ce que je faisais.

Je comprends la réaction de sa femme. Bien que j’aie aimé un peu de soutien, je ne peux lui en vouloir. Elle a déjà bien du mal avec trois enfants, comment puis-je penser qu’elle ait encore un peu de patience pour les enfantillages d’une jeune femme qu’elle a dû presque élever. Bien sûr, nous sommes toutes deux bien proches et de bonnes amies, cependant jamais elle ne sera la mère qui m’a été arraché. Dès son arrivée dans notre maison, elle est devenue pour moi un modèle, mais peut-être aurait-elle préféré ne pas avoir une gamine dans les pattes à longueur de journée.

De la peine émerge une vive colère. Pas contre celui qui est parti, ni contre celle-ci ayant décidé de ne pas s’en mêler, tout simplement contre moi et mes actions passées. C’est cette colère qui me fait me retourner et fixer mon frère avec l’assurance qui m’avait manqué auparavant. Mes yeux doivent être rougis, trahissant ma peine, mais peu m’importaient à présent. Je franchis les deux pas me séparant de mon frère et me penche pour me retrouver à sa hauteur.

« Je n’ai pas été digne de toi aujourd’hui. Pardonne-moi. Je ne peux t’expliquer mon désarroi pour le moment. »

Je me relève et regarde Askerna, m’adressant toujours à son mari.

« Ta femme à raison, je me suis comporté comme un enfant et à présent je dois réparer mes erreurs. »

Je m’avance vers la porte encore entre ouverte de notre demeure, sans me retourner sous peine de flancher une fois de plus.

« Ne m’attendez pas. »


Puis je pars vers le bois sans vraiment savoir dans quelle direction allée. Je ferme les yeux et respire un grand coup. Lorsque je les ouvre j’ai les idées plus claires et suis le vent qui semble me guider. Je remets, peut-être pour une dernière fois, ma vie dans les mains des Dieux. S’ils ont raison alors je trouverais ce que je cherche, s’ils m’abandonnent alors de toute manière ma vie n’aura plus de sens sans leur guidance. Si tous n’ont pas ma confiance et bien qu’importe. Je sais qu’il y a une raison à ma vie en ce monde et que chacun de mes pas est guidé par les fils qu’ils tissent pour chacun de nous. Je ne sais pas exactement combien de temps s’est écoulé depuis sa fuite de la ferme ni même mon propre départ. Je lève les yeux vers le ciel, le soleil frôle à présent l’horizon et l’air déjà froid se rafraichit davantage. Le temps m’a fait le plus grand bien et comme je sais que le soleil ne tardera pas à disparaitre pour de bon je retourne sur mes pas vers la maison. Au découvert des arbres je peux apercevoir la fumée s’élevant de notre cheminée, je n’ai pas été très loin, juste assez pour ne pas avoir à répondre à des questions dans l’immédiat. Je m’assois sur une souche. Je sais quand quelques minutes je serais à la maison, mais je n’ai pas encore envie de m’y enfermer, sous des regards accusateurs et perplexes. Le gargouillement de mon ventre me rappel que j’ai bu bien plus que mangé aujourd’hui. Peut-être est-ce la faim qui aura raison de moi ? Me regard est fixé vers l’immensité des cieux, mes oreilles remplies des sons distinctifs de la forêt me berçant dans leur chant. Portant un peu plus l’oreille je crois entendre derrière mois des craquements nouveaux. Un frisson me parcourt la nuque alors que je sens un regard dans mon dos.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 8 Juin - 4:17

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Ma décision prise je me redirige vers la ferme où je vais devoir affronter mon destin. C’est de loin la décision la plus difficile que j’ai eu à prendre de toute ma vie. J’ai une boule au ventre qui grossit à mesure que je me rapproche de mon objectif, je n’ai jamais été autant angoissé de mon existence, même avant un combat en duel ou une grande bataille, mais cette décision est-ce vraiment moi qui la prends ? Je ne sais pas, je fais confiance aux Dieux et au destin qu’ils m’ont réservé je crois avoir été bien guidé jusqu’ici.

Le soleil s’éloigne à l’ouest, la nuit ne devrait pas tarder à arriver de même pour moi, je suis, je pense à quinze minutes de ma destination. Je m’arrête et réfléchie encore quelques instants, pas de retour en arrière possible, ma décision doit être la bonne. Je me dois d’être honnête avec moi-même, certes mon mode de vie est gravement en danger et ça m’inquiète mais en même temps si je ne fonde pas de famille aujourd’hui je ne la fondrai jamais. De plus ce n’est pas n’importe qui qui me propose de me lier à elle, c’est Astrid, la sœur de l’homme dont je suis le plus proche, une femme sublime et qui porte la bonté en elle, un morceau de soleil à elle seule qui illumine la vie de quiconque croise sa route et elle possède la douceur de mille pétales venant se poser délicatement sur une mate calme et paisible. Elle est douée avec les enfants et les gens ainsi qu’avec les animaux. Elle possède un optimisme à toute épreuve, rien ne peut entacher sa bonne humeur et son sourire charmeur, elle est la joie de vivre personnifié malgré les épreuves que la vie lui a réservées. On ne peut rêver meilleur femme pour passer le reste de sa vie.

Conforté dans ma décision je me remets en route, je profite de la forêt comme si c’était la dernière fois. Je calque dans mon esprit la couleur des arbres, des mousses et des lichens. J’inspire à pleins poumons l’odeur des pins et de la végétation humide, de la terre fertile et de l’odeur de champignons présente en ce printemps. Les sons des oiseaux viennent me chatouiller les oreilles ainsi que le bruit du vent dans les branches les faisant craquer. Mes mains se pose sur un tronc, son écorce est rugueuse et solide, une telle force émane de cet arbre. Je ne peux me résoudre à abandonner ces lieux si magique et enchanteur, ils sont si important pour moi. Je ferais tout ce qu’il m’est possible pour revivre d’autres chasses et d’autres voyages à travers montagnes et bois.

Alors que je ne suis plus qu’à quelques centaines de mètre de la ferme j’aperçois Astrid assise sur une souche d’arbre. Je me dirige vers elle, il est temps pour moi de l’affronter, et cette bataille je le sais, je l’ai déjà perdu. Je suis juste derrière elle, elle s’est tendu j’en conclut donc qu’elle a senti ma présence.

" Me revoilà Astrid ! Et avec une réponse. Tout d’abord laisse-moi te dire que je suis désolé que les Dieux t’aient mis une telle épreuve sur ta route. Tu mérites mieux comme mari qu’un sauvage qui court les bois du matin jusqu’au soir et qui est obnubilé par la quête de gloire. Tu es une femme merveilleuse, splendide et attentive aux autres. Je ne peux t’offrir ce que je n’ai pas et on ne peut changer un vieil ours déjà fatigué par la vie. Ce que je peux t’offrir par contre c’est une protection contre les maux de la vie, une présence réconfortante et surtout un amour puissant et sincère.
Si ton choix est toujours le même je suis tout à toi tu n’as qu’à venir prendre ce qui t’appartient désormais. "


Je suis toujours posté derrière elle, attendant une réponse. Le poids que j’avais sur les épaules s’est lentement dissipé durant ma mise à nue. A présent c’est le cœur léger que j’attends la réaction de cette femme qui pourrait devenir ma femme.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 8 Juin - 15:21


Askerna, Skeggi
&
Astrid
HJÀLP OG UNDIRBÚNINGUR
Je sens la présence derrière moi se rapprocher encore davantage. Mes sens sont aux aguets, mais s’il s’agit d’une bête des bois je sais qu’il est déjà trop tard pour ma survie. Est-ce donc là, la fin de ma vie en Midgard ? Je m’attendais à recevoir un coup, ou une blessure de quelques sortes lorsque j’entends plutôt mon prénom. C’est une voix que je reconnaîtrais entre mille autres. Je l’entends depuis si longtemps qu’il est facile pour moi d’y sentir toutes les intonations, les émotions. Ce que j’y découvre cette fois-ci en revanche est nouveau pour moi. Jamais je ne l’avais entendu parler de manière si tendue, voire même décontenancer. Le grand guerrier qu’il est ne m’a jamais démontré qu’il était même capable de ressentir de la peur. Dès ses premières paroles, j’ai envie de me retourner, mais je n’en fais rien. S’il devait rejeter mes paroles alors je ne veux en plus devoir lui imposer de me regarder dans les yeux. Si tel est le cas, je ne sais pas encore ce qu’il adviendrait de moi, de nous, de cette famille se mouvant autour de nous. Askerna dirait simplement qu’il en est mieux ainsi, mon frère lui n’en saurait jamais mot et c’est bien mieux ainsi. Je ne voudrais pas encore une fois qu’il doit ce mette entre moi et un homme, surtout s’il s’agit de son frère. Quant à moi, bien je continuerais cette vie qu’avait toujours été la mienne et qui le sera sans doute toujours.

Il avance dans son discours et dit être désolé pour moi. Cela n’augure rien de bon pour la suite des choses. Il se dénigre puis me place sur un piédestal, disant qu’il ne peut m’offrir ce qu’il n’a pas. Jamais je ne lui demanderais une telle chose. Je réalise alors toute la portée de mon débordement. Je n’aurais pas versé tant de larmes simplement pour une fuite ou un refus. Même si cela devait remettre en doute tout ce que je croyais des Dieux, cela n’expliquait pas mon mal. À présent je savais que j’avais simplement eu peur de le perdre. Peur de perdre le simple lieu qui nous unissait déjà ainsi que la promesse d’un autre encore plus grand que nous aurions pu tisser tous les deux. Je crois déjà en lui, en sa force, sa bravoure, sa loyauté et je crois aussi en nous. Je ne sais ce que moi, pauvre fermière ne connaissant encore rien de la vie, peux bien apporter à cet homme qui a déjà tout vécu, tout connu.

«  Ce que je peux t’offrir par contre c’est une protection contre les maux de la vie, une présence réconfortante et surtout un amour puissant et sincère. »

Mon cœur se serre dans ma poitrine. Ai-je bien entendu ? Ce n’est pas le refus auquel je m’étais préparé. Comment réagir ? Que faire . Mes doigts glissent jusqu’à trouver l’écorce du bois sur lequel je me suis assise. Les sillons qui y sont gravés sont rudes et imparfait, pourtant ils sont la perfection que la nature a voulu qu’ils soient. Cet arbre, cette forêt, cette vie, voilà ce qu’elle est et ce que nous sommes tous. Une parfaite imperfection.

« Si ton choix est toujours le même je suis tout à toi tu n’as qu’à venir prendre ce qui t’appartient désormais. »


Je respire, quand avais-je arrêter ? Mes poumons s’emplissent d’air quelques fois et un poids semble me quitter. Je me sens plus légère et ai d’un coup l’impression de m’élever. Puis je réalise simplement que je suis bien debout, muer d’une force ne venant pas je ne sais d’où, me voilà sur mes pieds. Je me tourne pour regarder l’homme venant de mourir son cœur. Je m’avance d’un pas léger presque flottant. Je le sens figé, incertain, il ne semble pas vouloir ou même d'être en mesure de bouger. De ma main je trace avec délicatesse les arabesques du tatouage lui recouvrant une partie du visage.

« Ai-je vraiment douté des Dieux. »

Je souris à ma bêtise.

« Ils ont trouvé pour moi le seul homme dans tout Midgard, dans tous les mondes, pouvant être à la hauteur. »

Un homme qui comme moi sait laisser son cœur ouvert à leur commandement. Je sais tout ce qu’il a fait dans sa vie pour les Dieux ainsi que pour nous, sa famille. Il a sur la peau autant de blessures de combat que de gravure à la gloire de nos Dieux. Je me demande à présent si je les ai toutes vues. Je sens que je vais passer des heures entières à simplement les graver dans mon esprit pour ne jamais les oublier.

« Tu es l’homme le plus méritant que je connaisse. Je ne sais moi-même ce que je peux offrir à un homme aussi fort et courageux que toi. Tu vis seul depuis si longtemps que je ne sais trop ce que moi, ou même une autre, pourrait t’apporter que tu n’aies déjà. La seule chose en cet instant que je sais et peux te promettre c’est que tu trouveras toujours en moi une femme qui saura, je l’espère, soigné tes blessures et apaiser ton esprit. Je n’ai rien de plus à t’offrir que ma simple personne ainsi que mon amour éternel. Jamais au grand jamais je ne supporterais que tu croies que mon intention est de t’enfermer d’une quelconque façon. Je connais ton mode de vie et en choisissant d’écouter les Dieux je t’ai choisi toi, comme tu es. Je m’abandonne entièrement à toi. Je te suivrais jusqu’à Helheim si tel est ta volonté. »

Me voilà tout aussi mis à nu que lui. Ma main passe alors de son visage à ses larges épaules alors que je franchis le dernier pas qui créait une distance entre nous. Je dois lever la tête pour le regarder et me mettre sur la pointe des pieds pour avancer mon visage du sien. C’est de manière plutôt impulsive que je l’embrasse alors, scellant nos vœux tout comme notre avenir.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 8 Juin - 16:21

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland



Après m’être ouvert à Astrid, j’attends patiemment sa décision en ayant toujours face à moi sa chevelure dorée et sa taille fine. Quant enfin elle se retourne mon cœur se saisi, ce qu’elle va alors dire, je le sais changera ma vie à tout jamais. Si elle accepte je serai marié à cette femme, si elle refuse je ne pourrai me représenter devant elle. Elle est maintenant face à moi, je peux voir son visage ainsi que ses yeux rougis, a-t-elle pleuré ? Je ne suis encore pas marier avec et je l’ai déjà faite souffrir. Sa main se pose sur mon visage alors que mes yeux se ferment, j’ai connu de nombreuses femmes mais je n’aimerai qu’aucune autre ne soit à sa place à ce moment.

" Ils ont trouvé pour moi le seul homme dans tout Midgard, dans tous les mondes, pouvant être à la hauteur.  [ … ] Je m’abandonne entièrement à toi. Je te suivrais jusqu’à Helheim si tel est ta volonté. "

Sa voix est douce et réconfortante, j’ouvre de nouveau les yeux et une profonde joie emplit mon cœur. Un certain soulagement aussi. Mon corps est désormais détendu et un sourire apparait sur mon visage si fermé d’habitude. Elle m’idéalise, surement parce qu’elle n’a toujours vu et entendu que de magnifiques épopées avec son frère. J’espère ne pas la décevoir. Je vais devoir être un homme bon et attentionné, tout ceci est nouveau pour moi et malgré son jeune âge je pense que c’est elle qui va m’apprendre à aimer.
Son corps se rapproche du mien, je la fixe dans les yeux alors que son visage n’est plus qu’à quelques centimètres du miens puis nos bouches fusionnent. Sa bouche est semblable à un rayon de miel sucré et délicat, je ne sais si c’est la bière qu’elle a bu ou simplement sa douceur exprimé à travers ses lèvres. Je n’ai aucune idée de combien de temps dure se baiser mais la pénombre me rappelle à la réalité, le jour se meurt pour laisser place à la nuit.

" Astrid ! Ma promise, il nous faut rentrer sans quoi ton frère et Askerna vont s’inquiéter de ne te voir revenir. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour te rendre heureuse, tu viens de faire de moi l’homme le plus chanceux des neufs mondes. "

La ferme n’est qu’à quelques centaines de mètres, peut-être avons-nous été observés depuis les fenêtres mais qu’importe, si cela peut nous éviter des explications difficiles sur la suite de cette histoire. Comment aurais-je pu deviner qu’en revenant d’un combat qui failli me couter la vie je me retrouverai promis à une femme si unique. Les Dieux sont vraiment de sacré farceur j’espère que nous les avons bien amusés.
Je me saisis d’Astrid que je soulève de terre comme une plume malgré ma blessure et me dirige en direction de sa demeure. J’aimerai que le temps soit figé et que nous n’ayons plus à nous occuper de rien excepté de l’un et de l’autre. Arrivé devant la porte je la regarde, elle est calme et posée, la journée a été éprouvante et je pense qu’elle est exténuée.

" Es-tu prête à affronter ce qu’il va arriver dans cette maison à notre entrée ? N’ai aucune crainte quand à ma décision elle restera inchangé quoi qu’il advienne à l’intérieur mais il se peut que des coups ou des injures pleuvent. Je connais ton frère depuis assez longtemps maintenant. "

Je l’embrasse une dernière fois, de manière douce pour ne pas la brusquer et je pousse la porte avec mon pied. Ca y’est, nous y sommes que le ragnarök s’abatte sur nous !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Mar 12 Juin - 17:30

Hjàlp og undirbúningur

feat. Skeggi & Askerna

Alors qu'ils s'en allaient, Tyldr rentrait de la maison assistant aux derniers aléas cette inconfortable altercation. Silencieux, mon regard félin ne manque aucun détail. Je terminais de laver la vaisselle puis m'occupait de servir mon époux. Après cette longue journée, il était bien méritant de se réchauffer. Posant le plat fumant sous son nez, mes lèvres viennent à son oreille pour y murmurer quelques mots.

"Les dieux s'amusent avec ta soeur!"


Ma bouche se déposait à la racine de sa barbe, y posant dans un souffle chaud un délicat baiser. Ma main suivant son bras, j'attrapais sa main, son revers dans ma paume et l'examinai, peu fière. Ses doigts étaient tailladés, tuméfiés et la terre camouflait mal les multiples ulcérations qu'ils s'étaient fait à travailler nos champs.

"Qu'est-ce que je vais faire de toi!"

Le sermonnais-je encore, comme tous les jours. Ne pouvait-il pas se protéger les mains, cesser de perdre ses gants ou d'arracher les bandanas protecteurs que je m'entêtais à lui faire porter? Je m'exaspérais me répétant qu'un jour son entêtement le tuerait. Qu'importe ce que je fasse ou dises, il n'en ferait qu'à sa tête. À seulement huit et dix années, Asgeir et Styrbjorn se comportaient plus valeureusement que leur propre père.

Je répétais les mêmes gestes que la vieille, chauffait de l'eau, mouillait des chiffons, nettoyait les plaies de ses mains m'assurant de l'embêter bien comme il faut. Voir de lui faire un peu mal. Je frottais, grattais, je retirais chaque grain de sable avec toute mon impatience habituelle. Ni en colère, ni impartial, j'aimais lui faire ressentir mon courroux en espérant qu'un jour cela lui serve de leçon.

Bientôt, l'heure de mettre les enfants au lit vint. Skeggi et Astrid brillaient de leur absence, mais je savais que ma belle-soeur reviendrait avant que la lune soit trop haute dans le ciel. Elle connaissait les alentours comme sa poche et aucun risque avec Skeggi dans les parages. M'occupant de la marmaille que je les forçais au lit avant de mettre au sein mon nourrisson que j'allaitais jusqu'a ce qu'il tombe comme un ivrogne. Enfin, je retrouvais Tyldr se réchauffant autour du feu central. M'approchant, je déposais une main sur son épaules, l'autre parcourant son échine et trouvant du bout des doigts trouver la cime de son menton et le forçant à basculer son visage vers l'arrière. Me penchant vers lui, je l'embrassais, le regard fébrile et brulante de désir. Encore, mes lèvres suivaient la ligne de sa barbe jusqu'au pavillon de son oreille.

"Penses-tu que tes mains ont assez travaillé aujourd'hui?"


Susurrais-je, aguicheuse et invitante avant de me défiler au moment juste où la porte s'ouvrait dans un coup de vent. Skeggi, avec Astrid, étaient de retour, mais pour le moment, j'avais bien autre chose en tête que cette mascarade d'adolescent. Nous disparaissions dans nos appartements pour un peu plus d'intimités.  



made by guerlain for bazzart

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
JARL
Rp's : 215
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Travis Fimmel + © Bang
Métier : Fermier
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 15 Juin - 0:49

HJÀLP OG UNDIRBÚNINGURJ'écoutais d'une oreille distraite bien plus préoccupé par cette pomme que je dévorais avec avidité. Quand elle eut terminé elle s'en alla aussi sec. J'écarquillais de grands yeux ronds observant sa silhouette passé le pas de la porte et entendre le loquet claquer. Je me figeais un instant, j'avais semble t-il vraiment manqué un passage important dans cette mystérieuse affaire. Laquelle ? Je ne m’attardais pas dessus préférant avaler le dernier quartier de pomme et lécher le liquide juteux qui imprégnait le bout de mes doigts. Je prend un court moment de réflexion, le silence s'installe et je n'ai toujours pas à l'évidence la moindre idée de ce qui a bien pu se passer. Finalement j'en concluais sans doute par habitude qu'elle devait avoir ses humeurs comme toutes les femmes à une certaine période. «« Qu'est ce qui la rend si mélancolique hm ? » Déclarais-je en focalisant mon attention sur le repas chaud qu'elle me destinait. Je m'empressais de tremper mes doigts pour goûter à cette succulente pitance que la mère de mes enfants m'offrait humant et savourant cette agréable odeur de la nourriture que j'ingurgitais. La voix suave de cette dernière s'empressa de me couver et répondait de ce comportement étrange que ma sœur venait d'avoir à l'instant même ou j'étais entré. « Comme avec nous tous rien de nouveau à cela. » Répliquais-je alors que je m'apprêtais à achever cette assiette. Je n'aurais hélas pas le temps de donner le coup de grâce à ce repas, la virulente main de ma femme empoigna mon poignet examinant cette main travailleuse et parsemées des plaies obtenu après un travail acharné. À l'usure de celle-ci je sentais son regard s'assombrir sur moi et je pestais à son encontre pour me défaire de son emprise. « Ce n'est rien » Rétorquais-je laissant finalement Askerna remporter cette bataille. Que voulez-vous ? Il faut bien que quelqu'un se soucis de l'état de ces crevasses, des multiples plaies, échardes et cloques parsemant les paumes rugueuses et caleuses que j'arborais avec un certain dénigrement et aucune honte à son encontre.

Askerna prenait un malin plaisir à me soigner, elle me faisait payer ce manque de d'attention et je ne pouvais que la laisser faire sans broncher ou presque. Ma mâchoire se rétracta le temps des soins qu'elle s'efforça d'appliquer avec une certaine forme de passivité. Je savais pertinemment que ce n'était pas le cas. Quand elle eut finit de panser mes blessures elle alla coucher le reste de notre petite famille. J'en profitais pour m'accroupir près de l’âtre et apposer mes mains au devant des flammes. La chaleur qui s'en dégageait apaisait miraculeusement les dernières plaies encore à vif d'une longue journée de travail. Je songeais à ce que ma sœur m'avait dit, je ne discernais pas clairement ses paroles, ni leurs sens et les raisons de ce départ si précipitamment de la maison. Quelque chose se tramait, je ne savais pas encore quoi. La réflexion ne fut que de courte durée, je me laissais à nouveau capturer dans les griffes acérées de mon épouse écoutant le champ de cette femme à l'allure lascive. Je me laissais entraîner par l'attirance de son charme énigmatique qu'elle usait depuis de nombreuses années. Le fracas de la porte éveilla mes sens, je me remis spontanément en alerter stoppant ce petit jeu fort plaisant à ses yeux pour parvenir à la pièce centrale et entrevoir l'apparition de mon frère dans la porte d'entrée. Je fronçais les sourcils, une curieuse envie de le questionner sur sa venue quoique bienheureux et bienvenu il était en ces lieux.
« Skeggí tu tombes bien mal, que puis-je pour toi mon frère tu sembles préoccupé ? »

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DENGR
Rp's : 193
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Jasper Pääkkönen
Métier : Chasseur
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  Ven 15 Juin - 15:31

Hjàlp og undirbúningur
  • Age : 28 ans
  • Profession : Chasseur et Guerrier
  • Statut : Célibataire
  • Royaume : Sjaelland


Je me tiens dans l’embrasure de la porte, Astrid est toujours lovée dans mes bras, je n’ai qu’un pas à faire pour entrer dans la ferme. Mon frère se tiens devant moi et me questionne sur ma venue à une heure aussi tardive, il ne sait manifestement pas ce qu’il vient de se dérouler aujourd’hui. Ni Astrid, ni Askerna ne lui ont fait l’article de la journée. Je soupire, un soupire las de toute cette agitation, je n’aspire qu’à retrouver un peu de calme et calmer mon esprit tant éprouvé.

Je ne réponds pas et passe devant lui pour me diriger vers la chambre d’Astrid, je le pose dans son lit. Elle ne devrait pas mettre longtemps à s’endormir tant elle semble éreintée. Je lui passe les couvertures sur le corps pour la garder au chaud, l’embrasse sur le front et lui souhaite la bonne nuit.

" Tu es trop fatiguée pour supporter une scène de famille, repose toi. Nous aurons tous le temps de nous expliquer demain "


Je quitte la pièce et me retrouve dans la salle principale avec Tyldr et Askerna, mon regard se pose sur chacun d’eux. Que dire ? Comment expliquer ça à mon frère sans déclencher une dispute qui se soldera par une bagarre sanglante ? Je sens son regard interrogateur sur moi. Je me dirige vers la sortie, la pièce semble avoir doublée de volume tant la distance à parcourir parait grande sous leurs yeux inquisiteurs. Arrivé devant la porte je me retourne et m’adresse enfin à mon frère.

" Tyldr. Ta sœur et moi allons-nous marier par la volonté des Dieux. "

Je ne prends pas le temps d’écouter sa réponse que je suis à nouveau dehors, je sens l’air libre et rafraichissant sur mon visage. Je prends une profonde inspiration, j’avais l’impression d’étouffer à l’intérieur tellement l’atmosphère était tendus. Je m’attends à voir débouler Tyldr à tout moment mais rien. Seulement le calme de la nuit, les grillons, une légère brise dans les branches des arbres et un sentiment de liberté revenus. Je me dirige vers l’endroit où j’installe mon campement d’habitude. Mes affaires sont là mais je n’ai pas envie de le monter maintenant, je vais dormir à la belle étoile.
Je suis allongé sur le dos, pensif. Ai-je pris la bonne décision ? Vais-je réussir à me lier à une femme et à une demeure ? Il est une chose certaine c’est que je ne pourrais pas vivre tous les jours à l’intérieur d’une maison. Je vais avoir besoin d’escapades de plusieurs jours dans les bois de temps à autres.
Au fur et à mesure que je réfléchie je sens le sommeil m’envahir, cette journée a été riche en émotions qui m’ont éreinté plus qu’une journée de combat. Mon corps sombre dans un sommeil profond sans rêves.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )  

Revenir en haut Aller en bas
Hjàlp og undirbúningur ( aide et préparatifs ) ( pv Askerna )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
» Haïti refuse un cargo d'aide alimentaire mexicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILL OF GODS :: Sjaelland :: Skåne :: Habitations-