AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

The 8th day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: The 8th day  Mer 28 Fév - 1:26

The Fight
Astrid & Askerna






Demain serait la neuvième nuit de ta vie, Hvitserk, tu étais toujours plus petit, plus fragile que tes frères l’étaient, mais tu n’en étais pas moins fort. Tu t’accrochais, comme tu l’avais fait pendant les deux premiers jours de ta courte existence. Demain, ton père te reconnaitrait comme l’un des nôtres, un être à part entière qui mériterait un jour sa place auprès de nom dieux.  Ton nom te serait donné en l’honneur de ton grand-oncle, un homme puissant, non pas physiquement, mais mentalement. Tyldr se souvenait de lui comme d’un fin stratège à la stature frêle et délicate. Ton ancêtre avait été l’ingénieur de plusieurs outils de navigations et de l’amélioration de la flotte de nos bateaux. Seulement les dieux connaitraient ton futur, mais nous croyions fermement que ce surnom te porterait chance.

Installez confortablement dans un étal de fourrure, tu sommeilles paisiblement prêt du feu, torse nue, ventre rebondi d’avoir beaucoup trop mangé. Je t’observe, te veille du coin de l’œil tandis que j’habilles tes frères ainés. S’il voulait jouer dehors, il valait mieux qu’il se couvre généreusement. Le printemps ne tarderait à réchauffer l’océan et nous rappeler que la saison des raids recommençait. Ce soir même, Holgern conviait hommes et femmes à un banquet à ce sujet. Si habituellement, je n’y portais pas tant d’intérêt, un goût de vengeance amer me donnait envie d’aller y semer la zizanie. C’était la seule façon, pour moi, de tout savoir, de remettre les pendules à l’heure, de surveiller mon mari comme de faire comprendre au jarl qu’il ne s’était pas arrêté à la porte de la bonne famille. Ces menaces de mort, proliféré à mon égard pourrait très bien achever de ternir sa réputation déjà vacillante. Fâcheusement, j’étais le seul témoin et au risque que l’on m’accuse de parjuré, je m’en tiendrais au strict minimum.

Pour la première fois depuis l’accouchement, je m’étais vêtue de mes habits quotidiens. Troquant le confort de la robe de nuit pour un corsage plus ajusté. Cette robe, d’un bleu forêt, est l’une de celle que je ne porte que rarement, son tissu de qualités et les broderies qu’elle arbore ne mentent pas au sujet de sa vraie valeur. Avant de passer la cape sur mes épaules, je hissais une bandoulière autour de mon thorax, y installant confortablement mon nouveau-né emmailloté dans ses langes.  

« Allons, Asgeir, Styrbjorn, vos amis vous attendre à la plage! Soyez de retour avant l’obscurité, Astrid, votre père et moi serons au Hall. »


Aussitôt libre, aussitôt disparu, comme deux courants d’air. Je les regardais s’éloigner par l’entrebâillement de la porte. Tout suite après, je refermais et me concentrait sur la demi-sœur qui, mine de rien, s’occupait à faire un peu de broderie. Le regard étincelant de malice, je venais lui enlever l’aiguille de la main.

« Astrid, tu m’accompagnes au Thing. »

Lui ordonnais-je, en sachant très bien que Tyldr ne serait pas ravi que je lui désobéisse. La guérisseuse avait été clair, le repos serait mon seul sauveur. Toutefois, j'étais incapable de rester au lit encore une heure de plus. Plus tôt j'avais supplié Tyldr de m’accorder une trêve et de m’emmener au Thing. Il avait clos rapidement l’argumentaire, gagnant la première manche d’un baiser et de quelques mots tendres. S’il me le refusait, j’irais quand même, avec lui, sans lui, avec ou sans Astrid.

« Si tu ne veux pas venir, j'irais seul.»



made by black arrow

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: The 8th day  Mer 28 Fév - 3:23

Askerna
&
Astrid
The 8th day
Je regarde discrètement mon neveu avec une admiration non dissimuler. Bien que j'aie toujours peur qu'il ne passe pas une nuit, je ne peux faire autrement que de m'attacher à ce petit être.
Dans le ciel, l'astre solaire luit. Dans les champs tout repose en paix, mais soudain dans l'air pur et frais, le brillant cœur des dieux nous apparais en cet enfant endormi. Dans la maisonnée, plus aucun bruit. Sur la fourrure, est couché l'enfant. Il repose en ses langes.
Il y a déjà huit nuits qu'il est né dans le sang et la douleur. Je revois encore mon frère me le mettre dans les bras alors qu'il s'occupait de sa femme perdait tout le sang de son corps. Alors que je tentais de le bercer pour calmer ses pleurs, j'ai prié Freyja de nous venir en aide. Je ne sais pas si ce sont mes prières qui ont eu raison de ses effusions de fluide vital, mais je n'ai été rassurée que lorsque j'ai vu un peu de couleurs revenir vers ses joues.

Je me reconcentre sur mon travail de broderie alors que ma belle-sœur s'affaire dans la maison. Je l'entends vaguement donner congé aux enfants et s'approcher de moi avant de voir mon aiguille me glisser d'entre les doigts. « Mais, qu'est-ce que, mais… »

Je n'ai pas le temps de finir qu'elle m'ordonne de la suivre, ou bien de la laisser faire. Il ne m'en faut pas plus pour me rendre compte que comme mon petit Hvitserk je ne risque pas de passer la nuit. Je me lève rapidement, mettant mon ouvrage de côté, de peur qu'elle ne sorte en coup de vent.

« Askerna, je t'en prie écoute moi » J'agrippe son bras pour qu'elle me regarde. « Tu as entendu la guérisseuse ! Tu dois te reposer et je suis sûr qu'aller au Thing n'est pas considéré comme du repos. » Je regarde son accoutrement en soupirant. Il n'y a rien que je ne pourrais dire ou faire qui lui ferait changer d'avis. Depuis les dix dernières d'années, j'avais appris à connaitre cette femme sur le bout de mes doigts. Je l'admirais pour son courage, sa force, son sang-froid et, malheureusement pour moi en cet instant, son entêtement. La partie était déjà perdue avant même que je l'aie commencé. « Il n'est pas question que je te laisse y aller seule. Déjà que mon frère va me faire passer un sale quart d'heure ce soir, j'ose à peine imaginer s'il savait que je t'ai laissé y aller seule en plus »

Je vais chercher un châle pour réchauffer mes épaules du froid extérieur encore mordant puis retourne au-devant de ma belle-sœur, les poings sur les hanches. « Alors que les choses soient claires. Ce n'était pas mon idée et je choisis le moindre mal. Tu sors en connaissance de cause et que les dieux m'en soient témoins je ne veux pas avoir une mort sur la conscience alors reste calme, tu marches tranquillement et tu ne prends pas de risque inutile, je t'en supplie. Maintenant allons-y avant que je ne change d'idée et que j'essaie de t'attacher à ton lit. Je suis sûr que ton mari préfèrerait. »

CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 270
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: The 8th day  Sam 3 Mar - 16:17

The Fight
Astrid & Askerna




Même avec les interdictions de Tyldr, j’avais la claire intention d’assister au Thing. Qu’importe ma vie, celle de ma famille avait été victime de menace. J’entendais clairement la voix de Holgern hantait mes souvenirs, me rappelant le sort injuste qu’il nous réservait. Si je ne pouvais pas forcer mon mari à mieux se comporter, je pouvais mieux comprendre ses intentions et prévoir ses agissements. En me tenant à l’écart, en voulant nous protégé, il se fourvoyait et nous mettais tous en danger. Rien, ni personne, ni mon état ne m’empêcherait d’assister au Thing, de garder un œil sur les ambitions de mon mari et de faire savoir au Jarl, qu’il n’aurait pas notre peau aussi aisément.

« Je peux y aller seule si tu préfères! »

Je balayais ses exhortations du revers de la main. Ma décision ne changerait pas et elle pouvait ou non m’accompagner, je lui laissais le choix. Déjà, je suis prête à prendre la porte, à partir sans demander mon reste. Elle ne manquait pas de me rappeler à quel point son frère serait en colère de nous voir là-bas. Des paroles auxquelles je fis la sourde oreille, lui redonnant son aiguille, la défiant du regard.

« C’est ton choix Astrid. »


Lui rappelais-je, ne l’y forçant aucunement. Promptement, elle se levait et trouvait son châle. Je peinais à refouler un sourire, clairement satisfaite qu’elle m’y accompagne. Le petit discours qui s’en suivit m’amusant d’autant plus. De ses airs encore enfantin et innocent, Astrid était loin d’être intimidante. Sa bouille juvénile lui coutait cher en crédibilité. Probablement avions-nous la mauvaise habitude de la sous-estimer. La pauvre nous subissait en dépit d’elle-même. Elle pouvait toujours tenter de mettre à exécution ses menaces, me ligoter, m’enfermer, mais elle nous savait tous les deux, que même dans mon état, elle n’y arriverait pas.

« Tu peux toujours essayer, mais ce serait plus sage de ne pas m’énerver. »


L’avisais-je en refermant mon pagne autour de mon enfant. Emmailloté contre mon torse, il sommeillait et le froid n’aurait aucune raison de l’atteindre. Il ne serait pas aussi sage toute la journée, présentement repu, il dormirait jusqu’à la fin de l’après-midi. D’ici là, j’espérais déjà être de retour.

« Nous reviendront tôt, et dit toi que ce sera une bonne occasion pour toi, pour passer un peu de temps hors de la ferme, loin de tes chèvres! »

J’ouvrais la porte, lui laissant l’honneur d’en franchir le seuil en premier et lui emboitait le pas. L’air glacial et frais contrastait brutalement avec la chaleur réconfortante de notre logis. Le soleil se miroitait sur la neige, éblouissant et à la fois revigorant. Une courte marche nous séparait du hall, là où le jarl recevait les villageois en ce jour. Le chemin partiellement couvert de neige et de glace avait été tracé par le bétail, les luges et les hommes l’empruntant tous les jours. La dernière chute de neige remontait à maintenant plus d’une semaine et le temps plus clément de février se prêtait à cette journée lumineuse.





made by black arrow

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
VÖLVA
Rp's : 369
Arrival : 26/02/2018
Faceclaim : Leah Mcnamara - Crédit Aria et Bang
Métier : Fermière
Localisation : Skane

MessageSujet: Re: The 8th day  Ven 9 Mar - 3:02

Askerna
&
Astrid
The 8th day
Je savais bien que ni mon regard ni quoi que ce soit d'autre venant de moi ne pouvait inspirer la crainte et surtout pas à quelqu'un comme ma belle-soeur. Malgré tous nos entraînements, je réussissais assez bien à me défendre sans pour autant me considérer comme une bonne guerrière. Je ne rivaliserais aucunement avec Askerna, même après les dures épreuves qu'elle avait endurées dernièrement. Si elle n'osait pas ouvertement rire de moi, je voyais bien dans son regard qu'elle se retenait pour ne pas blesser plus encore mon estime.

« Tu sais bien que je ne peux pas te laisser y aller seule. » Je passais les mains sur mon visage en signe de résignation. « Et tu sais aussi que je ne suis aucunement capable ni de te retenir, ni de te refuser quoi que ce soit » Mon regard se figea sur le portrait devant moi. Un enfant fragile et insouciant emmailloté contre sa mère, douce force de la nature. Un pincement s'insémina dans mon coeur à cette vue. Je n'aurais pas cette chance bientôt, peut-être même jamais. Comment pourrais-je rêver d'une vie de famille à moi ? La dernière fois que j'avais osé y rêver, les Dieux m'avaient puni. Ce bonheur ne m'était peut-être pas destiné. Peut-être ma place était elle auprès des miens et des Dieux. Je vivais à travers eux et devraient m'en contenter.

Je passais par la porte qu'elle me gardait ouverte sans la remercier, signe de mon mécontentement enfantin. « Mes chèvres vont très bien et ce n'est pas comme si je passais tout mon temps avec elles » Bon... En fait oui je passais beaucoup de temps avec les animaux. Tout comme j'en passais beaucoup avec mes neveux et avec d'autres gens... Parfois. « Puis, je passerais peut-être plus de temps à l'extérieur si je n'avais pas peur de voir la maison réduit en cendre à mon retour. » Non pas que je doute une seconde de ma belle-soeur et de sa capacité à tenir une maison, bien au contraire. C'était la femme de la maison à tout point de vue et elle la dirigeait d'une main de maitre. Simplement parfois je revenais et trouvait la maison balayée par une dispute. Les débris disparaissant comme le ressentiment d'un coup de balais et la vie reprenait son cours.

Le vent mordant me brulait le bout du nez et je resserrais mon châle sur mes épaules. Je commençais à marcher vers la grande Halle d'un bon pas pour me tenir chaud. La dernière dispute en lisse avait provoqué un lancé de bouillon brulant ainsi qu'un accouchement. La naissance de mon neveu avait été aussi épouvantable que merveilleuse et avait pour le moment réussi à calmer le jeu entre les deux époux. Aujourd'hui par contre, les choses ne seraient peut-être que partie remise et je ne pensais pas être en mesure de faire quoi que ce soit pour l'empêcher. Je pourrais peut-être calmer un peu les ardeurs de mon frère, mais je n'en pensais pas autant pour ce qui était d'Askerna. Je ne connaissais pas encore un homme qui avait réussi à menacer une mère ours et ses petits et était encore en vie pour le raconter. Notre Jarl vivait un sursis depuis cette journée fatidique, mais je crois qu'il ne réalisait pas encore à quel point. J'avais beau ne pas être une guerrière d'exception, je ne me croyais pas non plus être capable de voir ma famille menacée sans ne rien faire. Je comprenais sa rage et ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, au fond. Même dans cette situation où je devrais être fâché contre elle, je ne pouvais faire autrement que de l'admirer.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
For blood and gold
We sold our souls
Far beyond the ice and snow

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The 8th day  

Revenir en haut Aller en bas
The 8th day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILL OF GODS :: Sjaelland :: Skåne :: Habitations-