AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
JARL
Rp's : 214
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Travis Fimmel + © Bang
Métier : Fermier
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )  Mer 1 Aoû - 20:52

Un terrain d'ententeC'est un regard brun, empreint de la noirceur de sa robe qui attire mon regard. J'observe silencieux accoudé à ce même tronçon de bois formant la clôture modeste. Nous ne sommes guère un peuple de seigneurs aux chevaux. La plupart des quadrupèdes ici servent à labourer, travailler et aider les paysans comme nous sommes à la ferme. Un pincement au lèvres me rappellent qu'aujourd'hui certes je ne suis plus qu'un simple propriétaire terrien. Je suis jarl, et dans quel état avais-je du ressortir de ce combat pour en arrivé là ? Ma jambe me fait un moindre mal mais, l'agilité et la démarche n'y est pas. Mon épaule quant à elle restait silencieuse et je n'avais guère pratiqué le combat depuis plusieurs semaines désormais. Ainsi peut-être avais-je trouvé quelques réconforts en me postant devant l'écurie aussi infime et modeste soit-elle bien que plus à même de dévoiler la stature et l'importance des plus aisés, seigneurs et nobles du Sjaelland. Nous n'étions guère nombreux, là plupart étaient de la même génération qu'Holgern et ils se faisaient vieux. Je n'avais alors reçu aucune remarque, aucun geste désobligeant de leur part. Après tout les plus anciens savaient que le duel avait été fait selon les préceptes et la volonté des Dieux. Il n'y avait alors rien à ajouter à la suite de ce différent qu'Holgern avait soldé par son décès.

L'animal s'approche furtivement, il reste cependant méfiant à ma présence qui à priori le gêne. J'ai plusieurs fois pensé qu'aussi libre pouvait-il être, ce genre d'animal dans cet environnement aussi dangereux et hostile aurait facilement vocation à disparaître. Nos contrées froides et cruelles, l’implacable hiver et la dureté des contrées sauvages n'était assurément pas un endroit ou il faisait bon vivre. Seul l'été présageait un peu de repos, du moins pour ceux qui restaient en arrière. Cela ravivait chez moi une certaine nostalgie et un sentiment difficilement acceptable pour l'homme et le guerrier qui avait rêvé encore et encore de retourner dans les contrées de l'Ouest et de ce royaume au Dieu unique et à la ferveur de ses croyants qui semblaient empreint d'une forme de faiblesse humaine. Le cheval s'affole, son hennissement m’interpelle mais, il ne s'approche aucunement de ma personne. Je fronçais mes sourcils et mon œil droit se plisse en essayant d'obtenir une réponse à ce comportement agité. Je n'étais guère dresseur de chevaux, je n'avais jusqu'ici été confronté à monter cet animal qu'une fois amadoué et dressé mais, celui-ci me paraissait encore bien jeune et borné.

Ces autres camarades ne tiennent pas compte de lui, il est seul et sans aucun doute nullement résigné à se tenir sur ses pattes sans pour autant se défouler. De plus près il se tenait très haut, sa taille et ses jambes semblant un peu trop longues. À côté des autres il semblait bien frêle mais, ne manquait pas de tempérament. Mes yeux se posèrent sur certaines de ces bêtes à la robe alezan terne, un peu plus posée mais, aux regards tout aussi pétillants d'intelligence. Nos chevaux étaient guère taillés pour la guerre, Nos voisins à quelques kilomètres plus loin possédaient une jument, un bon cheval de trait qui ne lésinait pas à la tâche. Cela demandait un investissement conséquent aussi bien en fourrage que pour l'entretien d'un espace viable et en cela le village n'était pas sans reste. La contemplation et cette ballade qui l'avait mené jusque là n'était pas par pur hasard. Toutefois ce dont il ne s’apercevait pas, c'était cette silhouette filiforme qui se dirigeait dans sa direction.

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LEYSINGR
Rp's : 9
Arrival : 28/07/2018
Faceclaim : Marie Avgeropoulos.
Métier : Dresseuse de chevaux, apprentie guerrière.
Localisation : Skane.

MessageSujet: Re: Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )  Jeu 2 Aoû - 0:06






Mess with me, I'll let Karma do its job. Mess with my Family, I become Karma. Nothing stops Karma.







Je n'accordais que très peu d'intérêt à la politique, je n'y avais jamais rien compris. Je savais juste qu'un Jarl dirigeait et que mon devoir était de le suivre. Qu'il soit remplacé par l'intermédiaire d'un duel ou héritier. Pourtant, j'avais assistée à ce combat comme tous les autres villageois. Bien que née au Jutland, ma loyauté appartenait au Sjaelland depuis mes premiers pas sur cette terre. Et donc au Jarl. J'ignorais la raison de ce duel. Le pourquoi du comment il était arrivé. Mais peu m'importait, j'avais observé le combat sanglant d'une manière neutre. Je ne connaissais pas assez les motifs de chacun pour prétendre avoir un jugement sur l'un ou l'autre. Le sang avait nourrit la terre en faveur du prénommé Tyldr Vídarson. Je me demandais ce que cela changerait à mon quotidien. Après tout, j'étais une femme libre aujourd'hui. Chose que j'avais encore du mal à assimiler.

Il était temps pour moi de me rendre aux écuries de Skane. Je ne me lassais jamais de ce travail. Qu'il soit ingrat pour les corvées ou non. Je ne vivais pas dans le village même, mais à quelques pas. Dans la forêt. J'avais besoin de la présence de la nature au quotidien et puis il fallait l'avouer ... L'achat de mon épée de bonne facture ne me laissait pas assez d'argent pour vivre dans une véritable maison. Je ne me plaignais pas. En faite, je ne me plaignais jamais. Discrète, je parlais que très peu. La plupart des villageois ne devaient même pas connaître mon existence. Mais je vivais et je remerciais chaque jours les Dieux pour cela. Vidar avait répondu à mon appel et Freya semblait vouloir ma survie.

Vêtue d'un pantalon, d'un haut en tissus sous un bustier en cuir, je me dirigeais vers les écuries. Un étalon demandait encore du domptage et c'était une chose pour laquelle j'étais douée. Je fais en sorte de le mener vers une carrière ronde. Ignorant complètement que les yeux du nouveau Jarl allaient assister au spectacle. Je saisie un licol fait de corde ainsi qu'une longe et j'entre. Le hongre me tourne le dos. Je prends mes distances puis frappe le sol avec le bout de la corde. Un hennissement furieux résonne et il commence à courir, longeant la clôture de bois. Je frappe une nouvelle fois le sol du bout de la corde. Qu'il donne tout ce qu'il a. Au milieu de la carrière, je l'observe attentivement. La force de ses sabots. Les muscles de sa croupe, de son poitrail. Il est clair qu'il n'a pas encore été monté ni approché. Il cherche à me fuir. Mais dès qu'il tourne trop la tête vers l'extérieur, je le force à bouger. Il doit me garder dans son champs de vision et m'accepter. Cela prend une longue demie heure. Le hongre commence enfin à garder le regard vers moi tout en courant en rond. Puis il finit par s'arrêter lentement. Je plante mon regard dans le siens. Une guerre fait rage entre nous deux. Invisible mais presque palpable. Je pose la corde sur le sol et je commence à m'abaisser doucement. Chacun de mes gestes a une position précise. Aussi simple que cela puisse paraître. Le cheval gratte le sol de son sabot. Il renâcle. S'ébroue. Je reste immobile puis tend ma main, paume dirigée vers lui. Il commence à charger, montre tout les signes. Il hennit furieusement. Se cabre devant moi. Mais je ne vacille pas. Je ne bouge pas. Je tourne lentement la tête, le regard se posant sur le sol à mes côtés. J'attends.

Puis finalement, il renifle ma main. Le souffle de ses naseaux se répercute contre ma paume. Il commence à baisser la tête, redressant les oreilles avec curiosité. Il vient jusqu'à renifler ma chevelure. Doucement, je saisie le licol puis le lui passe délicatement autour de la tête. Je me relève doucement puis le guide en tenant le licol, faisant quelques pas à ses côtés.

– Ta liberté est dans ta tête, personne ne pourra jamais te l'arracher. Soufflais-je en changeant de main.

Étant désormais du côté de la barrière, mon regard fut attiré par une présence. Je bégaya quelque peu avant de le saluer respectivement. Je baissais un peu le regard, ne sachant pas trop comment le regarder, si je pouvais le regarder dans les yeux d'ailleurs ...

– Jarl Týldr.


_________________

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
JARL
Rp's : 214
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Travis Fimmel + © Bang
Métier : Fermier
Localisation : Sjaelland

MessageSujet: Re: Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )  Dim 12 Aoû - 5:17

Un terrain d'ententeJe revenais subitement à moi en entendant sa voix. Mes yeux percent froidement le regard qui me toise. À travers le bruissement de l'air sur l'herbe grasse j'observe une jeune femme. Elle s'arrête subitement à quelques mètres et n'ose me regarder en face. Je ne suis guère habitué à ce que des personnes qui en tout points étaient comme moi me saluent et marque de leurs gestes une maladroite mais, chaleureuse intention de respect. Les traits de mon visage se tirent, mon front se plisse et mes yeux l'observe sans rien dire. Aurais-je réellement l'habitude de me comporter en un jarl dont je n'ai guère les caractéristiques. Ma mère me donna naissance et je suis devenu un fermier, un vaillant guerrier défendant ce qui lui appartenait farouchement quitte à y laisser quelques dents. Aujourd'hui je ne semblais pas réellement croire en cet étrange changement. Jarl, cet titre auquel je ne m'habituais pas était pourtant bien présent. Je lui rend son salut, m'abaissant légèrement et quelques secondes seulement ressentant déjà les stigmates de ce combat oh combien sanglant.

Je ne connaissais pas cette femme, était-elle d'ici ou d'ailleurs ? Venait-elle pour une raison précise ou bien étais-je la cause de son approche aussi peu confiante maintenant ? Je me murais un moment dans le silence oubliant que je n'étais pas réellement celui dont elle croyait devoir s'acquitter d'un comportement fragile et conciliant. Pour dire la vérité je ne savais pas quoi lui répondre, à priori elle n'était pas étrangère en ces lieux ici donc j’imaginais qu'elle était la fille du maître de cette modeste étable aménagée en une humble écurie. « Je ne crois pas te connaître. » Déclarais-je dans un timbre de voix un peu plus subtil. J'emprunte à l'ancien jarl une bien piètre image de ce qu'un jarl devrait peut-être déclarer dans certaines situations. En revanche c'était vraie, je ne connaissais pas cette femme encore moins tout les gens de Skane. Auparavant je n'aurais jamais croisé son chemin, pas ici, pas comme cela. J'appose mon regard à nouveau sur ces magnifiques créatures des plaines. Côtoyer un peu de tranquillité en dehors de cette vaste halle dont je n'étais pas réellement prêt à m'habituer me semblait être la meilleure chose à faire en cette journée. Je m'appuyais contre la barrière observant furtivement la réaction de ma comparse qui en tout état de cause savait qui j'étais et moi, je me sentais simplement bête de ne pas pouvoir en faire de même. Je jetais un coup d’œil furtif les lèvres camouflées dans le tissu de mes bras croisés contre cette barrière. « Je peux faire quelque chose pour toi ? » Questionnais-je en laissant un œil adroit se poser sur sa silhouette. « Ils sont à toi ? » Reprenais-je de plus belle en désignant les chevaux déambulant ici et là sachant pertinemment qu'elle n'oserait pas contredire ce qu'un jarl pouvait aisément croire qu'il possédait. C'était une forme de test, un petit jeu auquel il s'amusait bien de voir comment et pourquoi elle réagirait.

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )  

Revenir en haut Aller en bas
Un terrain d'entente ( Pv Valenwyn )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» terrain enneigé
» [WIP] Terrain de jeu elfique/naturel
» terrain de jeu de gorbag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILL OF GODS :: Sjaelland :: Skåne-