AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LEYSINGR
Rp's : 31
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Josefin Asplund @Psyko Joke
Métier : Mercenaire

MessageSujet: La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]  Dim 22 Juil - 23:12





La fermière et le corbeau
feat Asƙerna Skjöldurdóttir.

Le Thing avait eu lieu il y a quelques jours et maintenant tout le monde semblait reconnaître de la femme qui avait osé prendre la parole et proposer de voguer vers l'Ouest. Un affront pour certains, une libération pour d'autres. A son passage, les regards venaient sur elle, médisant ou admirateur, elle ne laissait pas indifférente. Avoir autant d'attention sur elle ne gênait en rien la ténébreuse, ho non cela lui faisait bien trop plaisir. Elle se souvenait d'ailleurs que le Jarl n'avait pas apprécié son intervention et avait « demandé » à lui parler. De cette discussion il ne restait qu'une coupure sur sa lèvre inférieure et un goût un peu amer dans la bouche de la jeune femme. Pendant un instant le Jarl avait vraiment cru qu'elle le trahissait, le traînant en ridicule face à ses gens. Heureusement elle avait su se montrer maline et convaincante, exposant le fait que c'était la parfaite couverture et qu'on ne pourrait les associés.

Les étales du marchés étaient à peine visiblement tant il y avait de personnes agglutinées autour. Mais l'ancienne esclave n'était pas là pour ça, ho non elle avait d'autres projets en tête. Il fallait qu'elle en sache plus sur ce Týldr Víðarson et quoi de mieux pour cela que de se rapprocher de sa femme ? D'ailleurs il semblerait qu'elle était en retard, habituellement elle était déjà en train d'échanger de la laine ou du lait de chèvre contre du poisson. Quelques minutes plus tard, elle la repéra accompagnée de ses enfants. Elle s'avança alors dans sa direction, se frayant un passage entre les passants, sans pour autant prendre le chemin le plus direct.

Alors qu'elle n'était plus qu'à quelques pas, un homme la bouscula à l'épaule, lui faisait perdre l'équilibre. Elle fini sa course en tombant  à moitié sur Asƙerna. L'homme se retourna lançant un regard noir.

« Regarde où tu vas étrangère ! »

Avait-il lancé en crachant dans sa direction. Si elle n'était pas en mission et encore moins dans un lieu public, elle l'aurait probablement menacé de sa hache ou bien attrapé les bourses pour qu'il retrouve une once de politesse. Mais elle se contenta de faire la jeune femme faible, légèrement choquée. Elle se frotta le front encore endolori par la douleur avec un léger gémissement.

« Je suis désolée... c'est cet homme qui...  »

Codage par Psyko Joke

_________________

Sex and money shaped my world. Humans are tools that want to be used. Money is like power, once you taste, you never get enough.▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 269
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]  Ven 27 Juil - 20:18

La fermière et le corbeau
Askerna ft Sighild



Encore tôt le matin, les pêcheurs revenaient du large les paniers débordant de poissons frais. L'odeur de la mer envahissait les rues et se mélangeait au parfum des terres cultivées. Déjà, en cette heure aurorale, la place du marché se voyait bondée d'hommes et de femmes. Chaotiquement, les offres fusaient ici et là. À gauche l'un vantait les mérites d'avoir les meilleures pommes de terre de tout le nord et à droite, l'autre faisait la démonstration de la durabilité de ses produits de cuirs. Dense et compact, la foule de déplaçait difficilement à la recherche des meilleures affaires. En fond, le bruit de la forge dominait les cancans assourdissants et donnait un rythme à toute cette cacophonie.  

"Asgeir, Styrbjorn! Ne vous éloignez pas!"

Indiquais-je à mes enfants qui laissaient leurs petits museaux les mener jusqu'aux étales où du pain frais encore chaud et croustillant sortant du four venait d'être mis en vente. Nous n'achetions jamais de tel produit, trop cher, et inutile à mon avis alors que nous savions comment en confectionner nous-mêmes.  Toutefois, ils trouvaient aussi sur ce comptoir quelque chose à faire frétiller n'importe quel enfant; des fruits séchés. La saison estivale étant à nos portes, la cueillette de ces petites baies ne saurait se faire avant encore plusieurs lunes. Celles-ci, précieusement conservées étaient une victuaille rare en cette période printanière. La saveur acidulée des fraises et des myrtilles pouvaient agrémenter la mie d'une pâtisserie ou à elle seule, satisfaire la gourmandise de mes louveteaux.  Avant d'envisager un tel achat, il me fallait marchander du poisson pour notre repas de ce soir et même si Tyldr était à la chasse, je ne pouvais pas avoir la certitude qu'il reviendrait avant demain.

Quand d'un coup, une masse me fit trébucher, je me retenais de justesse à la structure de bois d'un présentoir. Avec autant de gens regroupés dans un lieu aussi restreint, il n'était pas rare de se faire bousculer ainsi. Mon regard se posait sur celle qui s'excusait déjà de la maladresse des autres.

"Ne soyez pas désolé... personne n'est blessé après tout!"


Constatais-je en replaçant les affaires dans mon panier. Rien de cassé sauf une bouteille de lait de chèvre tombée au sol lors de l'impact. Rapportant mon attention à la jeune femme à la chevelure ombragée, je la reconnus immédiatement. Qui ne la reconnaitrait pas après qu'elle se soit, sans hésitation, opposée à Holgern lors du récent Thing.

"N'êtes-vous pas Sighild? Celle qui a eu l'audace de prendre la parole face au Jarl. Je dois vous dire que votre impudence à quelque chose d'admirable!"


Lui avouais-je, un sourire au coin des lèvres. Je ne pouvais qu'honorer une femme dont la témérité n'avait d'égal que son propre orgueil. Peu comme elle, même pas les hommes, n'aurait osé se lever pour étaler devant le village entier des plans contradictoires à ceux de notre dirigeant. Sans être totalement d'accord avec la proposition qu'elle avait faite, je respectais cette bravoure que peu d'entre nous était pourvue. Si à une époque, comme elle, j'avais eu le courage de bondir, aujourd'hui, mes obligations familières me forçaient à m'assagir. Sans compter qu'avec les récents agissements de mon cher époux, nous étions dans la ligne de mire d'Holgern.

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LEYSINGR
Rp's : 31
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Josefin Asplund @Psyko Joke
Métier : Mercenaire

MessageSujet: Re: La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]  Lun 30 Juil - 0:40





La fermière et le corbeau
feat Asƙerna Skjöldurdóttir.

La jeune ténébreuse voulu aider à replacer les affaire dans le panier, mais Askerna fut bien plus rapide qu'elle. Reportant finalement son regard sur elle, elle vit son visage s'ouvrir, elle l'avait reconnu sans grand mal. Elle ne manqua pas de sourire devant autant ces phrases qu'elle avait pris pour des compliments. Elle remarqua aussi qu'elle possédait tout comme son mari des yeux azuré d'océan déchaîné. Et à y regarder les enfants aussi avait cette particularité.

« Une admiratrice donc ? »

Fit-elle d'un sourire amusé presque charmeur. C'était un rictus que portait souvent la jeune femme aux lèvres, elle aimait être provocatrice et insolente, quelque chose que son maître n'a su chasser. Puis elle aimait être remarquée, certainement une partie d'elle qui se sentait plus vivante ainsi ou était-ce son vécu qu'il l'avait habitué à ça ?

« Lorsque vous êtes une perpétuelle étrangère, l'imprudence fait partie de votre vie. Et il faut reconnaître que sans témérité, ma vie serait bien terne et morose. Bien que je me serai bien épargnée ce genre d'accrocs. »

Dit-elle en passant sa main sur la coupure de sa lèvre inférieure. Bien sûr la blessure s'était réouverte, rien de bien de méchant si ce n'est un léger filet de sang qu'elle tentait d'effacer d'un  revers de main. Cette légère douleur lui rappelait certains vieux souvenirs tapis dans les méandres de sa mémoire. Alors que son regard se perdait dans le vide, elle aperçu la bouteille brisée sur le sol, ce qui chassa ses souvenirs. Faisant mine d'être désolée, elle poursuivit.

« Je suis confuse pour votre lait... Je tâcherai de vous en payer un de nouveau... Bon je n'ai pas d'argent d'en l'immédiat, mais dès que j'en aurai... »

Codage par Psyko Joke

_________________

Sex and money shaped my world. Humans are tools that want to be used. Money is like power, once you taste, you never get enough.▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SKJALDMÖ
Rp's : 269
Arrival : 18/02/2018
Faceclaim : Katheryn Winnick
Métier : Fermière et guerrière

MessageSujet: Re: La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]  Lun 6 Aoû - 17:45

La fermière et le corbeau
Askerna ft Sighild




"Je n'en dirais pas autant, mais certes, j'apprécie les femmes qui ont de l'audace. Il en manque cruellement!"

La corrigeais-je un sourire plus qu'amusé au coin des lèvres. Elle se prenait fierté dans mes paroles. Son regard ruisselait d'une lumière peu commune, féline jusque dans ses gestes les plus simples, sa présence avait quelques choses de fascinantes. Presque trop parfaite, elle donnait l'impression d'actée, de réfléchir à chaque mot, chaque intonation et silence de son discourt. Tout ça, avec un grand naturel et avec un sourire flegmatique déconcertant. Elle était ce genre de personne, aussi parfaite que statuesque mais dont les intentions demeuraient indécryptible.

Sighild toucha sa lèvre imprégnant la fine pointe de son doigt de son sang, me laissant imaginer les circonstances qui lui avaient causé ce mal. Son petit discourt lui avait valu des représailles. La réputation d'Holgern le précédait et si, face à son auditoire, ils avaient fait preuve d'une minimum de diplomatie, nous savions tous qu'il n'hésitait pas à jouer de son pouvoir pour taire les plus impudents. La coupure était bénigne, mais encore suffisamment récente pour ne pas résister à un stress léger. Sortant de mon tablier un mouchoir de tissu je lui tendis.

"Ne vous en faites pas pour le lait. Mon mari et moi sommes fermiers, nous ne manquons de rien. Nos chèvres en produisent bien suffisamment."


La rassurais-je, balayant ce petit incident du revers de la main. Nous avions bien assez de ce lait et il ne s'agissait pas non plus d'un produit que je pouvais aisément troquer pour autre chose. La valeur du brut n'équivaudrait jamais celui d'un fromage ou d'un savon. Nous avions déjà beaucoup de travail avec les semences du printemps que l'artisanat et le raffinage attendraient le retour des jours plus froids.

"Sinon, cherchiez-vous quelques choses en particulier ce matin? J'ignore si vous êtes familière à l'endroit..."

_________________



“The Future is open. Trust in the gods. Live for each moment.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]  

Revenir en haut Aller en bas
La fermière et le corbeau [PV Asƙerna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» Embuscade maritime [Corbeau des Mers]
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» The Crow, Le corbeau et la mythologie
» Arkawel Le Corbeau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILL OF GODS :: Sjaelland :: Skåne :: Place købmænd-